Roland-Garros : les Français en plein brouillard

  • A
  • A
Roland-Garros : les Français en plein brouillard
Kristina Mladenovic, Lucas Pouille et Jo-Wilfried Tsonga représentent les meilleures chances françaises à Roland-Garros. @ AFP
Partagez sur :

Hormis Kristina Mladenovic, excellente depuis le début de l’année, l’état de forme des Bleus inquiète avant le début du tournoi parisien. 

ROLAND-GARROS

Les Français feront-ils mieux que Richard Gasquet, quart de finaliste l’an dernier à Roland-Garros ? Une Française parviendra-t-elle, contrairement à l’an passé, à passer la première semaine ? Entre blessures et contre-performances, l’état de forme des "Bleus" inquiète avant le début du tournoi parisien, dimanche. Le point sur les principaux Français engagés.

Les Bleus

  • Jo-Wilfried Tsonga dans l'inconnu

Pour Tsonga (13e mondial), l’année 2017 a été scindée deux temps. D’abord excellent jusqu’en mars, avec un quart de finale à l’Open d’Australie et deux titres consécutifs à Rotterdam puis Marseille. Mais depuis fin mars, le numéro un français accuse un gros coup de mou. Avant le tournoi de Lyon, cette semaine, il n'avait joué que deux matches sur terre battue. Une épaule douloureuse l'a contraint à déclarer forfait avant le deuxième tour à Madrid, puis à faire l'impasse à Rome. S’il se remet de ces pépins, Tsonga pourrait affronter Nick Kyrgios dès le troisième tour, puis Marin Cilic en huitièmes.

  • Gaël Monfils et Richard Gasquet, pas épargnés par les blessures

Gaël Monfils (16e mondial) et Richard Gasquet (26e mondial) pourraient, eux, rencontrer Stan Wawrinka en huitièmes de finale. Mais avant de se projeter plus loin, les deux Français, placés dans la même partie de tableau, devront penser à se refaire la cerise. Car l’un comme l’autre ont enchaîné les blessures ces derniers mois. Monfils, touché à la jambe gauche, mi-mars à Indian Wells, a rechuté début mai à Madrid en se tordant la cheville de la même jambe. Conséquence : un forfait pour le Masters 1000 de Rome après celui de Monte-Carlo, déjà. Bilan de sa préparation, écourtée, sur terre battue : deux défaites, aucune victoire…

Éloigné des courts pendant deux mois à cause d'une opération de l'appendicite, Richard Gasquet a été rattrapé par ses soucis lombaires pour son retour sur terre battue, après seulement trois matches (1 victoire, 2 défaites). Le Bitterois, quart de finaliste l’an passé, a ainsi manqué les trois Masters 1000 sur cette surface. Autant dire que lui aussi aborde Roland-Garros sans aucune certitude.

  • Lucas Pouille en clair-obscur

Révélation française de l’année 2016, Lucas Pouille (17e mondial) n’a pas totalement confirmé les espoirs placés en lui. Le Nordiste de 23 ans a pourtant atteint les demi-finales à Monte-Carlo, avant de remporter dans la foulée à Budapest le deuxième trophée de sa carrière et décrocher son meilleur classement (13e). Mais il a ensuite enchaîné avec deux revers d'entrée à Madrid, puis Rome. Malgré tout, Pouille représente une des meilleures chances françaises à Roland-Garros, où il pourrait affronter Novak Djokovic en huitièmes de finale.

Les Bleues 

  • Kristina Mladenovic, l’année de l’explosion

A 24 ans, Kristina Mladenovic (14e mondial) est dans la forme de sa vie. "Kiki" a remporté son premier titre sur le circuit WTA, à Saint-Pétersbourg, et a atteint la finale de trois autres tournois, dont deux sur terre battue (Stuttgart et Madrid). La Française a surtout éliminé plusieurs top 10, dont Karolina Pliskova (n°3), Simona Halep (n°4) et même Angelique Kerber (n°1). Avec le plein de confiance, Mladenovic peut donc espérer enfin passer la deuxième semaine à Roland-Garros. Le tirage au sort n’a cependant pas été tendre : elle pourrait rencontre la tenante du titre, l’Espagnole Garbine Muguruza, dès les huitièmes de finale.

  • Caroline Garcia n’y arrive pas

Le cas de Caroline Garcia a beaucoup fait parler. La Lyonnaise, héroïque en finale de le Fed, héroïque en finale de la Fed Cup 2016 contre la République tchèque malgré la défaite, a renoncé cette saison à la compétition par équipes pour franchir un cap en individuel. Sauf, qu’en plus de subir les foudres de ses partenaires, Garcia ne cesse de décevoir sur les courts. Ses résultats ont été catastrophiques, avant de se blesser au mois d’avril. Revenue à la compétition au début du mois de mai, elle s’est cependant un peu rassurée en atteignant cette semaine les demi-finales du tournoi de Strasbourg.