Roland-Garros : les clés de l’exploit de Jo-Wilfried Tsonga

  • A
  • A
Roland-Garros : les clés de l’exploit de Jo-Wilfried Tsonga
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Le Français affrontera Stanislas Wawrinka en demi-finale du tournoi du Grand Chelem, grâce à sa victoire contre Kei Nishikori.

ROLAND-GARROS

S’il ne devait en rester un, ce ne pouvait être que lui. Jo-Wilfried Tsonga a battu le Japonais Kei Nishikori mardi après-midi, en cinq sets (6-1, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3), pour décrocher sa deuxième demi-finale à Roland-Garros. Le Manceau, comme souvent seul rescapé français d'un tournoi du Grand Chelem, affrontera le Suisse Stanislas Wawrinka, vainqueur de Roger Federer dans l’autre affiche du jour. Europe 1 revient sur les cinq choses à savoir de cet exploit du Tricolore face au cinquième joueur mondial.

Une entame de rêve. Dès les premiers échanges, Tsonga a pris le dessus sur le Nippon. Le Français a multiplié les coups gagnants pour empocher le premier set en à peine plus d’une demi-heure (6-1). Le Tricolore a continué sur sa lancée, breakant presque systématiquement Nishikori, jusqu’à mener largement dans le deuxième set (5-2).

L’incident. Mais un évènement inattendu interrompt le début de rêve du Français. Un panneau métallique s’est en effet détaché d’une partie du court Central, tombant sur plusieurs spectateurs. Fort heureusement, le pire est évité : seules trois personnes sont légèrement blessées, dont un homme évacué par les secouristes sous les applaudissements nourris du public. Le match est alors interrompu pendant une trentaine de minutes, le temps de sécuriser la zone.


Une tôle métallique tombe dans les gradins !par francetvinfo

Tsonga résiste au retour du Japonais. Lorsque les deux joueurs reviennent sur le court, la donne a totalement changé. Tsonga conclut non sans difficultés le deuxième set (6-4), mais son adversaire frappe désormais plus fort, se déplace plus vite. Bref, Nishikori revient enfin à son véritable niveau et recolle à deux sets partout (6-1, 6-4, 4-6, 3-6). Mais dans la dernière manche, Tsonga pousse le Japonais à la faute, avant de conserver jusqu’au bout son break d’avance pour remporter une superbe victoire (6-1, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3).

La stat : 6. Avec cet exploit, le Français décroche la sixième demi-finale de sa carrière en Grand Chelem. La dernière remonte à 2013, déjà à Roland-Garros. Mais le Français avait cédé en trois sets face à l’Espagnol David Ferrer, après une prestation extrêmement décevante. Le Manceau espèrera atteindre une finale de Grand Chelem pour la deuxième fois, après celle obtenue et perdue en 2008 à l’Open d’Australie.

Prochaine étape : Wawrinka. Cette année, Tsonga devra passer l’obstacle Stanislas Wawrinka. Le Suisse a impressionné en dominant en trois sets son compatriote Roger Federer, un peu plus tôt avant la victoire du Français (6-4, 6-3, 7-6). Les deux hommes se sont affrontés à six reprises, pour trois succès chacun. Mais, la dernière fois, l’an dernier en finale de la Coupe Davis, c’était le Suisse qui avait triomphé.