Roland-Garros : l'Allemand Alexander Zverev est-il devenu l'outsider n°1 ?

  • A
  • A
Roland-Garros : l'Allemand Alexander Zverev est-il devenu l'outsider n°1 ?
Alexander Zverev est devenu le premier joueur né dans les années 1990 à gagner un Masters 1000.@ Tiziana FABI / AFP
Partagez sur :

Le jeune Allemand, âgé de 20 ans, a remporté dimanche à Rome le dernier grand tournoi sur terre battue avant Roland-Garros.

On attendait plus facilement l'Autrichien Dominic Thiem, 23 ans, ou l'Australien Nick Kyrgios, 22 ans. Et c'est finalement l'Allemand Alexander Zverev, 20 ans, qui, le premier, a réussi à remporter un Masters 1000 (la plus importante catégorie de tournois après les Grand Chelem) parmi la jeune génération de joueurs. Et de quelle façon ! Zverev a nettement dominé dimanche l'ancien n°1 mondial Novak Djokovic en deux sets, en finale du Masters 1000 de Rome (6-4, 6-3). "C'est surtout la facilité avec lequel il a gagné qui m'a surpris", concède au micro d'Europe 1 Patrice Hagelauer, ancien directeur technique national (DTN) du tennis français et ancien coach de Yannick Noah. "Je m'attendais à un match accroché après le match de Djokovic contre Dominic Thiem."

Zverev domine Djokovic en deux sets secs :

Samedi, le Serbe n'avait laissé qu'un seul jeu au tombeur de Rafael Nadal (6-1, 6-0). Mais dimanche, il a été dominé dans les grandes largeurs par le jeune Allemand à la volumineuse chevelure, et au physique qui n'est pas sans rappeler le milieu de terrain du PSG, Adrien Rabiot. "À chaque fois que je le vois jouer, j'ai l'impression qu'il est meilleur. Il progresse, il progresse à pas de géants. S'imposer comme cela en finale d'un Masters 1000 à Rome, à quelques jours de Roland-Garros, c'est de bon augure", insiste encore l'ancien DTN.

"Ce sera très difficile contre Nadal". De bon augure, oui, mais suffisamment pour en faire l'un des favoris de Roland-Garros ? "C'est extraordinaire ce qu'il est en train de faire. Il peut nous surprendre mais il y a Nadal", tempère Patrice Hagelauer. "Et ce sera très difficile en cinq sets (gagnants) contre lui. Je ne sais pas à quel moment il pourrait jouer Nadal. S'il le joue en demi-finales ou en finale, ce sera certainement très difficile pour lui (on sera fixé sur cette possibilité après le tirage au sort, vendredi, ndlr)."

Interrogé sur Roland-Garros, dimanche, Zverev a reconnu la grande forme du Majorquin. "Le grand favori reste clairement Nadal. Derrière, ce sera assez ouvert. Je pense que Novak joue de nouveau très bien. Thiem a montré qu'il jouait très, très bien et moi je viens de gagner ici", a résumé l'Allemand qui, par ailleurs, ne manque pas d'humour. "Vous savez, quand j'avais 11 ou 12 ans, je pensais qu'à 20 ans j'aurais déjà sans doute gagné quatre tournois du Grand Chelem", a-t-il ainsi plaisanté après sa victoire sur Djokovic.

"Il a le profil du n°1 de demain". Zverev avec la Coupe des Mousquetaires dans les bras dans un peu moins de trois semaines ? Peut-être pas quand même. Rappelons que l'Allemand, pour qui Roland-Garros sera son huitième Majeur, attend toujours de passer en deuxième semaine. Mais il peut assurément poser des jalons pour l'avenir cette année. "Il a un programme (de tournois) très équilibré. Il entend arrêter sa saison en octobre pour améliorer son physique, comme l'avait fait (Andy) Murray à une époque. Il y a peut-être encore un travail physique à faire pour pouvoir tenir ces sept matches qu'il faut pour gagner un tournoi du Grand Chelem", considère Patrice Hagelauer. Et peut-être un jour devenir n°1 mondial. "Il a 20 ans, il joue bien, il est très complet, très serein, très appliqué, il a le profil du n°1 de demain. Tout le monde s'accorde à dire qu'il sera dans les années qui viennent le n°1 du tennis mondial."

En attendant, Zverev a intégré lundi le Top 10 mondial. Pour trouver trace d'un joueur aussi jeune à ce niveau, il faut remonter à octobre 2008, avec Juan Martin Del Potro. Quant à la première victoire en Masters 1000, Zverev, sacré à 20 ans et 1 mois, il fait à peine moins bien que Nadal (18 ans et 9 mois) et Djokovic (19 ans et 10 mois), mais mieux que Roger Federer (20 ans et 7 mois) et Andy Murray (21 ans et 2 mois). Quand on connaît les carrières qu'ont eues ensuite ces quatre monstres du tennis mondial, il y a de quoi effectivement anticiper un avenir radieux pour le grand (1,98 m) Alexander…