Roland-Garros : Gaël Monfils, le spectacle et la victoire

  • A
  • A
Roland-Garros : Gaël Monfils, le spectacle et la victoire
La fin du match a donné lieu à une belle accolade entre les deux joueurs.@ Gabriel BOUYS/AFP
Partagez sur :

Le Français a facilement battu l'Allemand Dustin Brown (6-4, 7-5, 6-0), au terme d'une rencontre spectaculaire, mardi, au premier tour de Roland-Garros. 

ROLAND-GARROS

Gaël Monfils et Dustin Brown n'ont pas déçu… pendant deux sets. Les deux joueurs, aussi fantasques l'un que l'autre, ont offert, comme attendu, un véritable show aux spectateurs du court Suzanne-Lenglen, plein à ras bord mardi après-midi pour ce premier tour très attendu. Mais après deux premières manches spectaculaires, l'Allemand (75ème mondial) a totalement baissé pavillon, pour s'incliner en trois sets et à peine 1h30' de jeu (6-4, 7-5, 6-0).

À défaut d'avoir été inquiété, Gaël Monfils (16ème mondial) aura au moins retrouvé quelques sensations et les applaudissements chaleureux du public parisien, conquis par cette orgie d'amorties et de coups spectaculaires. Il affrontera au prochain tour le Français Alexandre Muller ou le Brésilien Thiago Monteiro.

Amorties et coups de folie. Pendant deux sets, les amorties et les coups improbables en tous genres ont plu sur le court Suzanne-Lenglen. Dustin Brown, aussi célèbre pour ses dreadloks que pour son jeu décousu, a multiplié les attaques au filet. L'Allemand a également régalé avec un nombre incalculable d'amorties, s'attirant les applaudissements nourris de son adversaire. En face, Gaël Monfils s'est montré appliqué, en jambes et solide au service pour empocher le premier set sans trembler (6-4).

N'allez cependant pas croire que "La Monf'" a donné dans l'ordinaire. Car cette partie de "tennis spectacle" s'est poursuivie dans la deuxième manche, gagnée 7-5 par le Français, et symbolisée par un échange exceptionnel, avec amorties et coups entre les jambes, remporté par Gaël Monfils.

Pour le plaisir des yeux… et de Miss Univers. Alors oui, le jeu de Dustin Brown, offensif à outrance, est inadapté à la terre battue. Oui aussi, l'Allemand a complètement lâché le dernier set, expédié par Gaël Monfils (6-0). Mais si les spectateurs ont longuement ovationné les deux joueurs à la fin du match, c'est bien parce qu'ils ont obtenu ce qu'ils étaient venus chercher : du jeu, du plaisir et de la folie. Ils ont également assisté à une belle accolade entre ces deux "potes", le tout sous les yeux, s'il vous plaît, de Miss Univers, Iris Mittenaere, ou encore du chanteur M.Pokora, présents tous deux dans le box du joueur français. Mardi, à Roland-Garros, le match Monfils-Brown était bel et bien "the place to be".