Roland-Garros : cinq choses à savoir sur la finale Simona Halep-Sloane Stephens

  • A
  • A
Roland-Garros : cinq choses à savoir sur la finale Simona Halep-Sloane Stephens
Simona Halep et Sloane Stephens s'affrontent samedi en finale. @ Photos AFP
Partagez sur :

La n°1 mondiale, Simona Halep, double finaliste malheureuse à Paris, va retenter sa chance contre l’Américaine Sloane Stephens, vainqueur du dernier US Open.

ROLAND-GARROS

Une des deux finalistes va inscrire son nom au palmarès de Roland-Garros pour la première fois. La finale dames oppose samedi deux joueuses jamais titrées à Paris : la n°1 mondiale, la Roumaine Simona Halep, et l'Américaine Sloane Stephens (10ème à la WTA).

Halep, double finaliste en 2014 et 2017, a une troisième chance de remporter enfin le titre. De son côté, l’Américaine Sloane Stephens, que peu d'observateurs attendaient en finale, a elle l’opportunité de remporter un deuxième Grand Chelem après l’US Open 2017.

>> Suivez en direct la finale sur Europe1.fr à partir de 15h

Halep, maudite en Grand Chelem. Depuis plusieurs années, Simona Halep accumule les titres… sauf en Grand Chelem. La Roumaine, actuelle n°1 mondiale, court toujours après son premier Majeur. À Roland-Garros, "son tournoi préféré", elle s’est même déjà inclinée deux fois en finale. En 2014, elle a subi la loi de Maria Sharapova. L’an passé, la défaite a été encore plus frustrante. Halep, alors favorite, a cédé face à la surprenante Jelena Ostapenko, en trois sets et au terme d’une superbe finale. Dernière déception en date : la finale de l’Open d’Australie, en début d’année, perdue face à Caroline Wozniacki, là aussi après un duel de très haute intensité. Halep mettra-t-elle fin à la malédiction, samedi, sur le court Philippe-Chatrier ?

Halep a impressionné. La Roumaine part tout de même favorite de cette finale. La n°1 mondiale a frappé fort en demi-finales en écartant facilement l'Espagnole Garbine Muguruza, vainqueur à Paris en 2016, en deux sets (6-1, 6-4) et à peine 1h30' de jeu. Halep est, au contraire de son adversaire, une vraie spécialiste de terre battue, une surface dont elle maîtrise les subtilités (elle a remporté le tournoi de Rome, juste avant Roland-Garros). Et si elle continue sur sa lancée, on voit mal comment Stephens pourrait l'inquiéter. A moins que la peur d'une nouvelle finale perdue ne l'envahisse. 

Stephens, la qualité "made in USA". Sloane Stephens n'est pas aussi connue que son adversaire, mais il s'agit d'un nom qui compte sur le circuit WTA. L'Américaine de 25 ans, 10ème mondiale, symbolise la nouvelle vague de joueuses "made in USA". Stephens a remporté en septembre dernier son premier titre du Grand Chelem, l'US Open 2017, à la surprise générale et face à sa compatriote Madison Keys en finale. Elle est également une joueuse clé de l'équipe américaine de Fed Cup, tenante du titre et qui jouera une nouvelle fois la finale cette année.

Stephens n'a jamais perdu en finale. La présence de Sloane Stephens en finale de Roland-Garros constitue malgré tout une surprise. La 10ème joueuse mondiale est loin d'être une spécialiste de la terre battue, où elle n'avait pas brillé cette saison avant d'arriver Porte d'Auteuil (10 matches joués pour un bilan de 6 victoires, dont 2 en Fed Cup face à la France, et 4 défaites). Mais Stephens, joueuse extrêmement solide et appliquée, a profité d'un tableau favorable pour se hisser jusqu'en finale. Certes, elle n'a pas battu de "grands" noms du tennis féminin, puisqu'elle a successivement écarté Anett Kontaveit (24ème), la jeune Daria Kasatkina (14ème) et sa compatriote Madison Keys (13ème) pour se hisser en finale. Mais elle a, contrairement à Halep, déjà remporté une finale en Grand Chelem. Mieux : Stephens a disputé six finales et en a remporté… six. Un ratio à faire pâlir d'envie Simona Halep…  

Six vainqueurs différentes lors des six derniers Grand Chelem. Le tableau féminin a été, comme souvent ces dernières années, très ouvert. Une statistique résume l'absence de hiérarchie claire chez les femmes : il y a eu six vainqueurs différentes lors des six derniers Grand Chelem (Angelique Kerber, Serena Williams, Jelena Ostapenko, Garbine Muguruza, Sloane Stephens et Caroline Wozniacki). Si Simona Halep remporte la finale samedi, elle étirera donc un peu plus cette série. A l'inverse, Sloane Stephens pourrait être la première à gagner deux titres depuis l'US Open 2016.

>> Europe 1 est la radio officielle de Roland-Garros ! Découvrez le programme de nos émissions depuis la Porte d'Auteuil