Roland-Garros : Caroline Garcia bat Su-Wei Hsieh et rejoint Cornet en huitièmes !

  • A
  • A
Roland-Garros : Caroline Garcia bat Su-Wei Hsieh et rejoint Cornet en huitièmes !
Caroline Garcia s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de Roland Garros, samedi. @ AFP/Montage Europe 1
Partagez sur :

Caroline Garcia a eu besoin de trois sets pour venir à bout de la Taïwanaise, 109ème joueuse mondiale (6-4, 4-6, 9-7). Elle affrontera sa compatriote au prochain tour. 

ROLAND-GARROS

Ce n'était pas arrivé depuis 1994 : il y aura trois Françaises en huitième de finale à Roland-Garros ! Après Kristina Mladenovic vendredi et Alizé Cornet samedi matin, Caroline Garcia est venue à bout de la Taïwanaise Su-Wei Hsieh en trois sets (6-4, 4-6, 9-7), au troisième tour de la porte d'Auteuil, samedi après-midi.

Un match riche en rebondissements. À 23 ans, Caroline Garcia atteint ce stade de la compétition pour la première fois, au terme d'un match riche en rebondissements. Dans le troisième set, Hsieh a d'abord mené 3-1 puis Garcia a renversé la tendance jusqu'à servir pour le match à 5-3 et passer à deux points de la victoire, avant de perdre son engagement. C'est ensuite la Taïwanaise qui s'est retrouvée en position de conclure sur son service à 6-5, en vain.

"Combativité retrouvée". "Ça a été une dure bataille du début à la fin, j'ai beaucoup galopé. Je n'ai pas lâché le morceau, j'ai continué à me battre jusqu'au bout. Cette combativité que j'avais perdue, je l'ai retrouvée, ça fait du bien", a réagi Garcia au micro d'Eurosport. Au prochain tour, elle affrontera sa compatriote Alizé Cornet pour une place en quarts. Selon cette dernière, les deux joueuses sont "un peu en froid" depuis le "lol" railleur des joueuses de Fed Cup adressé à Caroline Garcia, blessée avant le barrage contre l'Espagne. 

Un tableau très ouvert. En 1994, les trois qualifiées étaient Julie Halard, Alexia Dechaume et Mary Pierce qui allait perdre cette année-là sa première finale à Paris contre l'Espagnole Arantxa Sanchez, avant de soulever la Coupe Suzanne Lenglen en 2000. Plus aucune "Bleue" n'a inscrit son nom au palmarès depuis. Cette année, la France se prend à rêver car le tournoi parait plus ouvert que jamais avec les absences des championnes Serena Williams, enceinte, et Maria Sharapova, ni admise ni qualifiée, et la chute d'entrée de la N.1 mondiale Angelique Kerber.