Roland-Garros : après son élimination au premier tour, Tsonga n'a "aucun regret"

  • A
  • A
Roland-Garros : après son élimination au premier tour, Tsonga n'a "aucun regret"
@ Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Éliminé prématurément au premier tour du tournoi, mercredi, Jo-Wilfried Tsonga assure ne pas ressentir de frustration et veut se tourner vers l'avenir.

Jo-Wilfried Tsonga s'attendait à un "match difficile". Le numéro un français, dont la rencontre avait été interrompue mardi soir par l'obscurité, a été battu sans ménagement mercredi midi par l'Argentin Renzo Olivo (7-5, 6-4, 6-7 [6], 6-4), au premier tour de Roland-Garros.

"Ce n'est jamais simple face à un adversaire qui a faim". Après son élimination, il est revenu auprès de nos confrères de Sports.fr sur cette douche froide. "Sur un premier tour, il faut prendre ses marques, et ce n'est jamais simple face à un adversaire qui est jeune, qui a faim, et qui joue son tout premier Roland-Garros. Il a réalisé quelque chose d'énorme, il a montré toute sa détermination sur le terrain, il ne m'a donné aucun point. Tous les points que j’ai marqués, j’ai dû aller les chercher", explique le tennisman.

"J'ai tout donné sur le terrain". Pourtant, malgré ce retour à la maison prématuré, Jo-Wilfried Tsonga affirme ne pas ressentir de "frustration". "Je n'ai aucun regret parce que j'ai tout donné sur le terrain. Même à 0-40 aujourd’hui, je me suis arraché pour sauver ces trois premières balles de match… ça n'a pas suffi, c'est comme ça", confie-t-il, lucide et sans amertume.

"Cette défaite, ce n'est pas un coup d'arrêt". Le Français, récemment papa, préfère regarder droit devant lui. "Je vais me tourner dès maintenant vers la suite. Il y a de beaux trophées en jeu encore cette année, un nouveau tournoi de Grand Chelem dans quelques semaines, il y a des choses à faire", assure-t-il. Tsonga l'assure : sa motivation reste intacte. "Je suis déterminé à repartir de l'avant dès aujourd’hui. Cette défaite, ce n'est pas un coup d’arrêt. C'est juste que j’aurais aimé donner plus au public…"