Roland-Garros : Andy Murray domine Wawrinka et rejoint Djokovic en finale

  • A
  • A
Roland-Garros : Andy Murray domine Wawrinka et rejoint Djokovic en finale
Andy Murray jouera sa première finale à Roland-Garros@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

L'Ecossais s'est montré très solide pour dominer le tenant du titre (6-2, 6-4, 4-6, 6-2), en demi-finales.

La finale tant attendue aura bien lieu. Andy Murray, numéro 2 mondial, a éteint toutes les ambitions du tenant du titre Stan Wawrinka, 4e mondial. Solide, le Britannique s'est imposé en quatre sets (6-4, 6-2, 4-6, 6-2) pour rejoindre le numéro un mondial Novak Djokovic en finale de Roland-Garros.

Forte impression. Après un début de tournoi difficile, Andy Murray a réussi à monter en puissance progressivement pour retrouver son meilleur niveau. Face à un tenant du titre moins en jambes que la saison dernière, l'Ecossais a été fantastique en défense et en couverture de terrain. Après un début de match accroché, c'est lui qui s'est logiquement détaché dans la première manche. Au moment de servir pour le set à 5-4, il n'a pas tremblé pour sauver les trois balles de break que le Suisse s'est procuré.

11 points d'affilée. La deuxième manche a été une formalité pour Murray, qui a même aligné onze points de suite pour mener 3-1. Sans solution, Wawrinka ne pouvait que s'incliner devant le niveau de jeu de son adversaire (6-2). Le Suisse a certes réussi à arracher le troisième set, profitant du soutien du public et s'encourageant énormément. Mais ce délai n'aura fait que retarder une victoire qui ne pouvait pas échapper à Murray ce vendredi. Le numéro 2 mondial a même été cherché son match au filet, par une autoritaire volée gagnante. Histoire de prouver définitivement qu'il était bien devenu l'un des tout meilleurs joueurs de terre battue du circuit.

Septième finale Murray-Djokovic. L'Ecossais jouera sa première finale à Roland-Garros, après avoir calé en demi-finales lors des trois éditions précédentes. Face à Novak Djokovic, Murray devra se rappeler de son dernier affrontement face au numéro un mondial, en finale du tournoi de Rome, il y a trois semaines. Il s'était imposé en deux sets (6-3, 6-3).

Mais en finale de Grand Chelem et au meilleur des cinq manches, cela risque d'être une autre histoire, d'autant que le Serbe a remporté quatre des six finales de Grand Chelem que les deux hommes ont disputées l'un contre l'autre. Une chose est sûre en tout cas, il y aura dimanche un vainqueur inédit à Roland-Garros.