Roland-Garros : 5 choses à savoir sur Gasquet - Gigounon

  • A
  • A
Roland-Garros : 5 choses à savoir sur Gasquet - Gigounon
Richard Gasquet n'est jamais allé plus loin que les huitièmes de finale à Roland-Garros. @ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

AVANT-MATCH - Le Français Richard Gasquet affronte le Belge Germain Gigounon, mardi au premier tour de Roland-Garros.  

ROLAND-GARROS

Pour son entrée en lice dans le tournoi, le Français Richard Gasquet a hérité d’un adversaire a priori à sa portée : le Belge Germain Gigounon, 209e joueur mondial et sorti des qualifications. Pour le 21e joueur mondial, l’objectif est clair : aller plus loin que les huitièmes de finale, son meilleur résultat à la porte d’Auteuil.

>> Avant cette rencontre, Europe1.fr vous donne 5 choses à retenir :

1. Le Belge Germain Gigounon fête mardi contre Richard Gasquet sa première participation à un tableau final d’un tournoi du Grand Chelem. A 26 ans, il réalise un rêve de gamin. "Quand j’étais petit, je courais après l’école pour voir les matches de Roland", raconte-t-il dans les colonnes de la Dernière Heure. "Je les regardais avec mon grand-père et mon frère". 

7. De son côté, Richard Gasquet a déjà atteint les demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem à deux reprises dans sa carrière (en 2007 à Wimbledon et en 2013 à l’US Open). Battu par Roger Federer dans le dernier carré de Wimbledon en 2007, Richard Gasquet connaît sa meilleure année. Il grimpe à la 7e place mondiale (le meilleur classement de sa carrière, ndlr) et s’octroie le droit de disputer le Masters en fin d’année.

Gasquet Une Tennis Magazine

9. En 1996, Richard Gasquet apparaît à la Une de Tennis Magazine comme le futur "champion que la France attend". Près de 20 ans plus tard, le Français revient sur cette Une pour le magazine Society : "On m’avait demandé mon avis, ça me faisait chier, oui, mais on était dans le Sud, on ne se posait pas de questions. Mais un jeune, aujourd’hui, c’est clair que lui dirais de ne pas le faire".

12. Celui qui ne préfère pas parler politique (même s’il avoue ouvertement être un sarkozyste extrêmement fidèle, ndlr) est l’un des tennismen français les plus titrés de l’histoire. Il y a 15 jours à Estoril, il a remporté le 12e tournoi de sa carrière. Le Biterrois a notamment décroché quatre titres en France (Lyon en 2006, Nice en 2010, Montpellier en 2013 et 2015).  

18. De très nombreux joueurs professionnels estiment que le Français possède le plus beau revers sur le circuit. Et pourtant, Gasquet n’a jamais réussi à percer. Extrêmement lucide, il sait à quel moment il a raté le coche. "A 18 ans. J’ai merdé", rembobine-t-il dans les colonnes de Society. "J’ai eu une année 2004 assez compliquée. J’ai pété un fusible dans un challenger au Bronx contre Julien Jeanpierre. Il prend mon service au troisième set, je casse ma raquette, ramasse un point de pénalité et là, je récupère mon sac et je me barre. Une semaine après, aux qualifications de l’US Open, je jette ma raquette au sol. Elle rebondit sur un juge de ligne. Disqualifié. J’ai failli arrêter le tennis". 

Les Français à suivre mardi :

Court central :

Quentin Halys (FRA) - Rafael Nadal (ESP/n°6)

Court Suzanne Lenglen :

Richard Gasquet (FRA/n°20) - Germain Gigounon (BEL)
 Kristina Mladenovic (FRA) - Eugénie Bouchard (CAN/n°6)

Autres courts :

Jérémy Chardy (FRA) - Michael Berrer (ALL)
 Jerzy Janowicz (POL) - Maxime Hamou (FRA)
Silvia Soler-Espinosa (ESP) - Pauline Parmentier (FRA)
Irina Falconi (USA) - Manon Arcangioli (FRA)