Richard Virenque : "Le parcours du Tour est vraiment excitant"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

À la veille du départ du Tour de France samedi, Richard Virenque, consultant cyclisme pour Europe 1, dit déjà attendre la montagne avec "grande impatience".

TOUR DE FRANCE

C'est reparti pour un Tour. Le Tour de France s'élance samedi depuis le Mont-Saint-Michel pour une 103e édition qui promet de faire une part belle aux épreuves de montagne. Au programme, 3.535 kilomètres, 21 étapes et 23 jours de course avant l'arrivée aux Champs-Élysées, le 24 juillet.

"On attend la montagne avec grande impatience". "Tout ce parcours du Tour est vraiment très excitant. À l'image, déjà, du départ du Mont Saint-Michel. On attendait le soleil, on est sous les trombes d’eau, j’espère que les coureurs samedi auront quand même le soleil parce que s’il pleut, ça va être stressant pour les coureurs", explique Richard Virenque, notre consultant, qui a remporté le maillot à pois du meilleur grimpeur à sept reprises (1994 à 1997, 1999, 2003 et 2004), un record. "On attend la montagne avec grande impatience", trépigne-t-il. "Ça va vite arriver à partir de Limoges, ça va être vallonné pour arriver dans les Pyrénées très rapidement."



Quintana-Froome, "beau match" en perspective. Son nom revient sans cesse au moment d'évoquer les favoris : après ses victoires en 2013 et 2015, le Britannique Christopher Froome tentera cette année la passe de trois. "Froome est bien parti pour porter le fardeau du leader de ce Tour de France", reconnaît Richard Virenque. "Ce sur qu’il nous a montré sur le Dauphiné Libéré il y a trois semaines, Froome était très en forme. Il a été papa il y a quelques mois et il est très remonté sur ce Tour-là, mais il y a un coureur colombien qui a sûrement envie de gagner le Tour : Nairo Quintana. Quelque part, le Tour a été un peu tracé pour les grimpeurs, donc Quintana est le grand favori cette année, donc beau match à prévoir entre Quintana et Froome. Mais il ne faudra pas oublier les Français", prévient notre consultant.

Entendu sur Europe 1
Les Français ont des chances de nous faire vraiment vibrer dans ce Tour.

"Thibaut Pinot a franchi un cap". Côté français justement, Thibaut Pinot portera l’essentiel des espoirs hexagonaux sur la Grande Boucle. Mais d’autres, comme Romain Bardet ou Warren Barguil sont capables de faire briller les couleurs tricolores pendant les trois semaines de course. "Ils ont des chances de nous faire vraiment vibrer dans ce Tour qui va rester très ouvert et ça va être très compliqué en montagne dans la dernière semaine. Je pense que Thibaut Pinot a progressé cette année. Il a franchi un cap et est beaucoup plus fort dans les contre-la-montre. Romain Bardet pareil, lui aussi a été brillant dans le Dauphiné Libéré il y a trois semaines, Barguil aussi. Ces trois coureurs français ont déjà fait de belles prestations dans de belles courses, donc on n’a pas à rougir du tout, même si ce n’est pas évident d’aller battre Christopher Froome."

"Pour le spectacle, c'est magnifique". Malgré la domination annoncée du Britannique, le Tour promet d'être particulièrement disputé, selon Richard Virenque. "On se souvient il y a deux ans, Christopher Froome était sorti sur chute. Contador aussi. Et il ne faudra pas l’oublier, l’Espagnol. Cette année, Contador a tout misé sur le Tour et il a toujours dit 'je serai là présent'. Pour le spectacle, c'est magnifique."