Real Madrid : en France, le plus grand, c'est Zizou

  • A
  • A
Real Madrid : en France, le plus grand, c'est Zizou
Zidane a remporté la onzième Ligue des champions du Real Madrid, samedi soir. @ FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Partagez sur :

Premier Français à remporter la Ligue des champions comme joueur et entraîneur, Zizou entre un peu plus dans la légende du foot tricolore. 

C'est l'éternelle querelle des anciens contre les modernes. Qui de Zidane et de Platini est le plus grand ? Samedi soir, le débat a peut-être été définitivement clos. En devenant le premier Français à remporter la Ligue des champions comme joueur puis comme entraîneur, samedi soir avec le Real Madrid, Zizou est entré dans un cercle fermé. Celui des géants du ballon rond : comme Cruyff, Guardiola ou Ancelotti, il a connu le même succès sur le terrain que sur le banc. Mais en France, l'ancien meneur de jeu des Bleus est désormais seul au sommet. Europe 1 vous explique pourquoi Zidane est, déjà, le plus grand personnage de l'histoire du foot français.

Seulement le deuxième entraîneur Français au sommet. Pas la peine de rappeler le C.V. long comme le bras du natif de Marseille. Champion du monde, d'Europe, vainqueur de la Ligue des champions et Ballon d'Or, Zidane a tout gagné. Avec Platini, il est le plus grand joueur français de l'histoire. Avant samedi soir, les partisans de "Platoche" avaient des arguments pour le considérer comme le numéro 1.

Mais l'ancien président de l'UEFA n'a pas été un entraîneur couronné de succès. Sélectionneur de l'équipe de France, il est éliminé au premier tour de l'Euro 92… et puis c'est tout. En cinq mois sur un banc, Zidane a, déjà, remporté la Ligue des champions. Et est devenu le deuxième entraîneur français, après Helenio Herrera, Argentin naturalisé, a soulevé la coupe aux grandes oreilles.

A la hauteur dans le club le plus titré d'Europe. Mais autant l'avouer de suite : lors de sa nomination au mois de janvier, personne n'imaginait Zidane s'installer sur le toit de l'Europe cinq mois plus tard. La question, légitime, se posait : Zizou, avec pour seule expérience de coach la réserve du Real, serait-il à la hauteur sur le banc du club le plus titré d'Europe ?

La réponse, avec ce titre européen, est oui. En France, rare sont les entraîneurs à avoir pris en main les plus grands clubs d'Europe. Arsène Wenger et Gérard Houllier ont connu le succès avec Arsenal et Liverpool, le second remportant même la Coupe UEFA (l'ancêtre de la Ligue Europa). Mais jamais ils n'ont réussi à soulever le plus prestigieux trophée continental. Preuve que, dans le petit monde du foot français, Zidane est bel et bien un géant.

Il rejoint Cruyff et Guardiola. De là à prétendre que l'ancien meneur de jeu intègre le clan des plus grands entraîneurs de l'histoire, il est un pas que nous ne franchirons pas. Zidane a certes rejoint le cercle très fermé des footballeurs sacrés en C1 en tant que joueur puis en tant qu'entraîneur, comme les Espagnols Miguel Munoz et Pep Guardiola, les Italiens Giovanni Trapattoni et Carlo Ancelotti et les Néerlandais Johan Cruyff et Frank Rijkaard.

Mais contrairement à Guardiola et Cruyff, Zidane n'a, pour l'instant, pas révolutionné le ballon rond. Plus que par ses innovations tactiques, l'entraîneur Zidane a impressionné par sa capacité à remobiliser un groupe meurtri par une première saison ratée. En remportant la Ligue des champions, il a au moins prouvé que, comme les deux anciens Barcelonais, on pouvait devenir un entraîneur à succès après avoir été un immense joueur. Être cité aux cotés de ces légendes est déjà une magnifique victoire pour Zizou.