Real-Barça : un "clasico" sous haute tension

  • A
  • A
Real-Barça : un "clasico" sous haute tension
Le Gallois Gareth Bale (à droite) sera sans aucun doute titulaire, samedi, face au Barça.@ Lluis GENE/AFP
Partagez sur :

SÉCURITÉ - Le "clasico" entre le Real et le Barça, samedi, en fin d'après-midi, se disputera dans une ambiance forcément pesante.

Real-Barça. Une rivalité historique. Les deux derniers champions d'Europe. Cristiano Ronaldo contre Lionel Messi. Le deuxième contre le premier de Liga. A l'approche du match de clubs le plus suivi au monde (500 millions de téléspectateurs estimés), tout n'aurait dû être que passion et excitation. Mais ce premier clasico de la saison 2015-16 intervient un peu plus d'une semaine seulement après les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis et ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés. L'ambiance, qui aurait dû être bouillante lors de cette rencontre au sommet, va d'abord être pesante. "La police contrôlera et je suis certain que nous serons en totale sécurité", a estimé en milieu de semaine le président de la Ligue professionnelle espagnole, Javier Tebas.

Le stade Santiago-Bernabeu peut accueillir 81.000 spectateurs :



Entre 1.100 et 1.200 policiers. Pour assurer cette "totale sécurité", la Ligue, le Real et les autorités espagnoles ont décidé de multiplier les mesures. Ainsi, entre 1.100 et 1.200 policiers, soit près de six fois plus que pour un match à risque "classique", vont prendre place autour et dans le stade. A ce gros millier de policiers, s'ajoutent, selon le quotidien espagnol El Pais, 1.400 agents de sécurité engagés par le club. Un agent sera par ailleurs présent à chaque porte d'entrée du stade, qui accueillera plus 81.000 personnes, contre un pour deux portes habituellement. Les contrôles aux alentours du stade seront généralisés et les spectateurs passeront au détecteur de métaux. Le dispositif, qui sera effectif quatre avant le début de la rencontre, reposera sur un triple cordon de sécurité. Ce triple cordon se composera d'un "premier filtre uniquement dédié à contrôler les personnes qui peuvent éveiller des soupçons, le deuxième à vérifier les sacs à dos par exemple et le troisième à (contrôler) la porte", ont expliqué des sources policières.

Le stade, lui, ouvrira deux heures avant, au lieu d'une heure trente habituellement. "Ce qu'il faut éviter, c'est la psychose", souligne un porte-parole du Real, cité par El Pais. "Mais il y a les moyens nécessaires pour détecter n'importe quelle chose anormale." La déléguée du gouvernement, Concepcion Dancausa, a tenté de rassurer les supporters, assurant que le dispositif de sécurité mis en place lors de la finale de la Ligue des champions en 2010, jouée au stade Santiago-Bernabeu, était encore plus important. Comme sur de nombreux stades en Europe ce week-end, une minute de silence sera observée avant la match en mémoire des victimes.

Lionel Messi pourrait être disponible pour le clasico :