Ligue des champions - Real-Atlético : ce que Zidane peut apprendre de Simeone

  • A
  • A
Ligue des champions - Real-Atlético : ce que Zidane peut apprendre de Simeone
@ CURTO DE LA TORRE / AFP
Partagez sur :

VIDÉOS - Le coach du Real va connaître sa première finale de Ligue des champions, samedi soir. Sur le banc d’en face : "El Cholo", connu tant pour ses talents d’entraîneur que pour ses facéties. 

Le feu contre la glace. En grossissant (beaucoup) le trait, le duel entre Diego Simeone et Zinédine Zidane, les entraîneurs de l’Atlético et du Real, est une opposition de style. Les deux hommes, aux attitudes radicalement différentes sur le banc de touche, s’affrontent samedi soir en finale de la Ligue des champions. "Zizou" n’est assurément pas l’homme le plus zen du foot mondial : quelques-uns ses coups de sang en tant que joueur sont encore dans toutes les mémoires (n’est-ce pas, Materazzi).

Mais à côté de l’Argentin, il passerait presque pour un calme. Car Diego Simeone est un entraîneur au tempérament volcanique, gérant l’Atlético comme un véritable commando. A Europe 1, on a imaginé, en toute dérision, ce que Zinédine Zidane pourrait apprendre de son bouillant homologue.

A mettre un costume à sa taille. Zizou, c’est la classe à l’état pur. Au bord du terrain, comme quand il était joueur, le champion du monde 98 a du charisme, c’est certain. Mais il a du mal à trouver un costume à sa taille. Il a ainsi déchiré son pantalon en effectuant un bond en l’air lors du troisième but du Real, en quart de finale retour contre Wolfsburg. Une mésaventure qui n’est pas encore arrivée à Simeone, toujours impeccable avec ses cheveux en arrière et ses costumes sombres.

A faire preuve de roublardise. Pour l’instant, Zidane a toujours adopté une attitude respectueuse sur son banc de touche. Mais on ne peut pas en dire autant de Diego Simeone. "El Cholo" en a fait la preuve fin avril, lors d’un match de Liga contre Malaga. Alors qu’un joueur adverse part seul au but, l’entraîneur de l’Atlético jette carrément un ballon sur la pelouse pour tenter d’enrayer l’action ! Une roublardise qui n’est pas restée sans conséquence. Pour son geste pas très fair-play, Simeone a été suspendu trois matches par la Fédération espagnole. Logique, mais la scène reste quand même très drôle :

A être totalement fou au bord du terrain. Sur son banc de touche, Zizou n’hésite pas à haranguer ses troupes, pour les replacer, les motiver et faire passer ses consignes. Non, l’ancien numéro 10 des Bleus n’est plus ce joueur taiseux et timide. Mais Diego Simeone, lui, est carrément dans une autre dimension. Au bord du terrain, il vit les matches comme si sa vie en dépendait. Cette saison, en huitième de finale aller de la Ligue des champions, sur la pelouse du PSV Eindhoven, le coach de l’Atlético a offert une scène mythique aux caméras. Au bord du terrain, "El Cholo" s’est trémoussé, à la limite de danser, alors que ses hommes bataillaient pour se sortir du piège hollandais (0-0). Un moment magique à revivre en vidéo :

A motiver ses troupes... en les frappant. Depuis son arrivée sur le banc en janvier, Zidane a redonné confiance au Real. Ses joueurs louent régulièrement son état d’esprit et sa capacité d’écoute. Diego Simeone, lui, est aussi respecté par ses troupes. Mais le commandant en chef de l’Atlético peut adopter des techniques "martiales" pour se faire entendre. A quelques minutes de la fin de la demi-finale retour contre le Bayern Munich, alors que la tension est à son comble, Simeone a pété un plomb avec un membre de son staff. Il a carrément frappé son propre délégué, coupable de trop tarder pour annoncer un remplacement. Faut pas le chercher, Simeone.