Ligue des champions - Real-Atlético : Benzema ou Griezmann, qui c’est le plus fort ?

  • A
  • A
Ligue des champions - Real-Atlético : Benzema ou Griezmann, qui c’est le plus fort ?
@ Photos AFP
Partagez sur :

Les deux attaquants français se livreront un duel à distance samedi soir, lors de la finale de la Ligue des champions. 

LE DÉBAT

Ils ne se croiseront pas à l’Euro, mais en finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Karim Benzema et Antoine Griezmann s’affronteront avec leur club respectif, le Real et l’Atlético, samedi soir en finale de la Ligue des champions. D’un côté, la "Benz" et son statut de titulaire indiscutable chez les "Merengue", et de l’autre un "Grizi" auteur d’une saison époustouflante avec les "Colchoneros". Mais alors, qui est le plus fort entre Karim Benzema et Antoine Griezmann ? Europe 1 lance le débat.

>> Benzema, parce qu’il a toujours répondu présent
 Par Julien Ricotta

Ecarté des Bleus, Karim Benzema est loin des polémiques au Real. L’attaquant français fait l’unanimité dans la capitale espagnole : titulaire indiscutable, il est même indispensable. Excellent cette saison, il a inscrit 28 buts en 35 rencontres toutes compétitions confondues. Le tout malgré plusieurs blessures et la tornade de l’affaire de la "sex-tape", preuve que la "Benz" a un mental à toute épreuve.

Car du mental, il en faut pour évoluer au Real. Depuis son arrivée en 2009, "KB9" a survécu aux critiques, à la concurrence de Gonzalo Higuain et à la pression folle autour du club le plus prestigieux au monde. Toujours très bon dans les grands matches, en particulier en Ligue des champions (46 buts en 81 matches), il a été essentiel dans la conquête de la "decima" en 2014, déjà contre l’Atlético. Benzema, contrairement à Griezmann, a déjà remporté la coupe aux grandes oreilles, lui. Si "Grizi" l’emporte cette saison, alors là, et seulement là, il pourra prétendre égaler son compatriote.

>> Griezmann, parce qu’il a mis l’Europe à ses pieds
 Par Hugo Francés

Avec sa tête de gendre idéal et son poids plume, qui aurait deviné qu’il devienne, douze mois plus tard, le leader de cette équipe de bonhommes ? En marchant sur l’eau, et sur la Liga (44 buts en deux saisons), Antoine Griezmann est devenu selon son entraîneur le “troisième meilleur joueur du monde”, derrière les deux extraterrestres Messi et Ronaldo. A 25 ans, "Grizi" a l’avenir devant lui.

Cette saison, il a surtout écœuré l’Europe entière. Tout commence réellement le 27 février, après un une-deux sublime avec Felipe Luis, Griezmann laisse le Bernabeu et le Real de Zizou muets. Le 13 avril, il dégoûte le Barça, grandissime favori, en quart de finale de la Ligue des Champions. D’un doublé, il offre à lui tout seul une place en demi-finale aux Colchoneros contre le Bayern Munich. L’équipe de Pep Guardiola se fait elle aussi dézinguer par un Grizi buteur, et dit adieu à la Coupe aux grandes oreilles. Le Real version Ligue des Champions est la dernière cible de son tableau de chasse. Antoine Griezmann a donc rendez-vous avec l’histoire en finale de Ligue des Champions à Milan.