RC Lens : un élu des Patriotes condamné à 500 euros d'amende pour injure raciste contre un joueur

  • A
  • A
RC Lens : un élu des Patriotes condamné à 500 euros d'amende pour injure raciste contre un joueur
L'altercation s'était produite à la sortie du stade Bollaert (en arrière-plan), à Lens, le 12 mars dernier.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Un conseiller régional Les Patriotes a été condamné mardi à 500 euros d'amende pour injure raciste envers un joueur du RC Lens. Sa plainte pour "violences" avait elle été classée suite.

Le conseiller régional Les Patriotes des Hauts-de-France Guillaume Kaznowski, qui avait déposé plainte contre trois joueurs du RC Lens pour "violences", a finalement été condamné mardi par le tribunal de Béthune à 500 euros d'amende pour injure raciste à l'encontre de l'un d'eux.

Sa plainte pour "violences" classée sans suite. Guillaume Kaznowski avait déposé plainte le 13 mars contre Abdellah Zoubir, Abdelrafik Gérard et Souleymane Diarra, après avoir été, avait-il dit à l'AFP, victime de "violences physiques et verbales" lors d'une altercation avec ces joueurs après la défaite de Lens face à Bourg-en-Bresse (0-1) la veille. Selon le parquet, ces violences dénoncées par le plaignant n'étaient "absolument pas établies". Cette plainte avait été classée sans suite, mais des poursuites avait été engagées pour injures racistes.

Une altercation après une défaite. L'élu a finalement été condamné mardi à 500 euros d'amende pour injure raciste à l'encontre de Souleymane Diarra. Le parquet avait requis 800 euros d'amende. Le 12 mars, après la défaite des Sang et Or, Guillaume Kaznowski filmait un échange entre des supporters et les trois joueurs. Refusant d'être filmé, l'un des joueurs avait mis sa main devant l'écran du téléphone de l'élu qui refusait d'arrêter de filmer. Une altercation a éclaté et selon des témoins et les trois joueurs, il y a eu des échanges et notamment des insultes à caractère raciste, qui auraient été tenues par Guillaume Kaznowski.  Lors de son procès, il a nié les faits qui lui étaient reprochés.