Rallye WRC : Citroën absent en 2016 mais bien présent en 2017

  • A
  • A
Rallye WRC : Citroën absent en 2016 mais bien présent en 2017
Kris Meeke, ici lors du dernier rallye de Grande-Bretagne, a terminé 5e du championnat du monde avec Citroën.@ Goeff CADDICK/AFP
Partagez sur :

STRATÉGIE - La marque aux chevrons a décidé de prendre du champ avec le rallye en 2016 pour revenir plus fort en 2017.

Citroën et le rallye, l'histoire s'arrête pour mieux reprendre. En effet, la marque automobile française a annoncé jeudi qu'elle ne participerait pas au championnat du monde des rallyes (WRC) la saison prochaine mais qu'elle serait bien là en 2017.



"Nous apprécions les libertés accordées pour rendre les voitures plus spectaculaires (en 2017), mais aussi la possibilité de réutiliser les développements effectués pour le moteur de la Citroën C-Elysée WTCC. Dans l'optique de gérer efficacement nos ressources, nous avons décidé de porter tous nos efforts sur la conception et le développement de notre nouvelle World Rally Car. C'est pourquoi Citroën ne participera pas officiellement au championnat du monde des rallyes 2016", a expliqué Yves Matton, directeur de Citroën Racing. Depuis son engagement en WRC, la marque française a remporté 8 titres constructeurs WRC, essentiellement grâce à Sébastien Loeb, nonuple champion du monde de la discipline.

Une dernière année en WTCC, Loeb sur le Dakar. La marque aux chevrons, qui avait pris la deuxième place du classement constructeurs en WRC cette saison avec au volant le Britannique Kris Meeke et le Norvégien Mads Ostberg - ne sera pas pour autant absente des compétitions automobiles en 2016 puisqu'elle sera une nouvelle fois engagée en championnat de tourisme WTCC, pour une dernière fois. "Nous conserverons évidemment un œil sur le WRC, aussi bien avec l'organisation du FIA Junior WRC qu'avec le programme en WRC2 destiné à Quentin Gilbert, Champion JWRC cette année", a insisté Yves Matton.

La dernière saison de Citroën en WTCC se fera avec ses deux fers de lance, l'Argentin José Maria Lopez et le Français Yvan Muller, mais sans son icône, Sébastien Loeb, qui s'attaquera début 2016 au Dakar avec son fidèle copilote Daniel Elena sous pavillon Peugeot.



"Déçu que l'aventure s'arrête."Dans un communiqué publié sur Twitter, l'Alsacien regrette de ne pas être allé jusqu'au bout de son défi en WTCC. "Je suis déçu que l'aventure s'arrête après deux années parce que j'avais la volonté d'aller décrocher ce titre et que j'avais montré ma compétitivité à bord de la C-Elysée, avec notamment quatre victoires en 2015. Une belle histoire prend fin, mais je n'ai aucun regret", souligne Loeb. A 41 ans, la légende de la course automobile française conclut en rappelant que sa passion pour le sport auto est "intacte" et qu'il s'apprête à se lancer très bientôt dans d'autres défis.