Quand le Vendée Globe se prépare en famille

  • A
  • A
Partagez sur :

Le départ du Vendée Globe est prévu dimanche à 13h02. Pour certains concurrents, ce tour du monde se prépare en famille.

REPORTAGE

Le compte à rebours est lancé aux Sables-d'Olonne. Dimanche, à 13h02 précisément, le départ de ce tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, sera donné. Au total, 29 skippers s'élanceront, sans la moindre femme à la barre, une première depuis 1992. Mais attention, dans certains cas, l'aventure se prépare en famille.

En solitaire, vraiment ? C'est notamment le cas de Louis Burton, qui a préparé la course avec sa femme, Servane Escoffier, navigatrice elle aussi, tout comme de Jean Le Cam, dont Anne, son épouse, s’est occupée de tout l’aspect communication du projet. Et parfois, Madame s'y connait presque mieux que Monsieur. Romain Attanasio a ainsi profité ces derniers mois de la grande expérience de sa compagne, Samantha Davies. Avec elle, il a vécu deux Vendée Globe par procuration. Pour cette huitième édition, c’est à son tour d’aller sillonner les océans de la planète à bord de l’ex-voilier de Catherine Chabaud - encore une femme - rebaptisé "Famille Mary-Etamine du Lys".

Entendu sur Europe 1
Pour moi, les mers du sud c’est l'inconnu, c'est l'aventure. Elle, elle l'a déjà fait.

"On regarde toutes les phases du parcours ensemble". Romain, 39 ans, reconnait que la présence de "Sam" dans ce projet familial l’a grandement aidé dans sa préparation. "C'est sûr qu'elle sait à quel point c'est stressant et prenant", souligne-t-il sur Europe 1. "Pour moi, les mers du sud c’est l'inconnu, c'est l'aventure. Elle, elle l'a déjà fait. On regarde toutes les phases du parcours ensemble et puis on imagine ce qu'il va se passer, ce qu'il va y avoir comme temps, ce qu'il peut y avoir comme variantes et puis les petites astuces à bord, comme utiliser le radar dans les glaces… Toutes ces petites choses que seuls ceux qui ont déjà fait le Vendée Globe connaissent."

Quant à leur fils, Ruben, 5 ans, il a compris que son navigateur de père ne serait pas là à Noël : il a donc avec lui des photos pour, dit-il, ne pas oublier la tête de son papa.