Qualifications Mondial 2018 : la Suède écrase le Luxembourg et met la pression sur la France

  • A
  • A
Qualifications Mondial 2018 : la Suède écrase le Luxembourg et met la pression sur la France
Marcus Berg a inscrit un quadruplé, samedi soir, face au Luxembourg, lors de la large victoire de la Suède (8-0).@ JONATHAN NACKSTRAND / AFP
Partagez sur :

Sans surprise, la Suède a disposé du Luxembourg, samedi, à Solna, en qualifications pour la Coupe du monde 2018. L'écart, lui, est bien plus étonnant : 8-0 !

À la différence de la France, tenue en échec le 3 septembre dernier par le Luxembourg (0-0), la Suède n'est pas tombée dans le piège. Elle l'a même détruit sans ménagement. Les Scandinaves, adversaires n°1 des Bleus dans la course à la qualification pour la Coupe du monde 2018, l'ont en effet emporté sur le score sans appel de 8-0 face à l'équipe du Grand-Duché, samedi, à Solna. Ce résultat met la pression sur l'équipe de France, qui affronte la Bulgarie à Sofia (coup d'envoi à 20h45). Grâce à ce succès, la Suède s'installe en effet en tête du groupe A avec deux points d'avance sur les hommes de Didier Deschamps, désormais dans l'obligation de l'emporter en Bulgarie pour conserver leur destin en main en vue de la première place qualificative directement pour le Mondial.

Penalty généreux et quadruplé de Berg. Si la France avait buté pendant plus de 90 minutes sur la défense très regroupée des Luxembourgeois, la Suède, elle, a mis à peine plus de dix minutes pour faire sauter le verrou, grâce à la malice de l'attaquant de Toulouse Ola Toivonen, qui est allé chercher un penalty généreusement accordé par l'arbitre turc Hüseyin Gocek. Le capitaine Andreas Granqvist a transformé la sentence, sans trembler (1-0, 10e).

Moins de dix minutes plus tard, le n°9 suédois Marcus Berg donnait deux buts d'avance aux siens avec un fort joli tir en pivot (2-0, 18e). Le match était déjà terminé. Berg, qui évolue aux Émirats arabes unis (!), a profité de ce match (que dire, de cette démonstration) pour soigner ses statistiques en sélection, avec trois nouveaux buts aux 37e, 54e et 72e minutes pour un quadruplé à l'arrivée. La défense luxembourgeoise, remarquable à Toulouse il y a un mois, a cette fois touché le fond, baissant pavillon également devant Mikael Lustig (60e), Ola Toivonen (77e) et encore une fois Granqvist, buteur sur un deuxième penalty, indiscutable cette fois, après une main dans la surface (67e).

La France acculée, les Pays-Bas en difficulté. Ce résultat condamne les Bleus à l'emporter samedi soir en Bulgarie pour conserver leur destin en mains en vue de la première place. Cette deuxième place, la Suède l'a en revanche quasiment scellée. Car en l'emportant par huit buts d'écart, elle possède désormais une différence de buts de +19, ce qui lui fait quatorze buts d'avance et trois points sur les Pays-Bas, en déplacement samedi soir en Biélorussie. De fait, les Oranje doivent désormais espérer deux faux pas des Bleus (un point sur les deux derniers matches) pour espérer disputer les barrages…