PSG : la formation, pari enfin gagnant

  • A
  • A
PSG : la formation, pari enfin gagnant
Quatre joueurs issus du centre de formation sont dans le groupe pour affronter Toulouse vendredi soir.@ AFP
Partagez sur :

À l’image de Rabiot ou d’Areola, plusieurs jeunes issus du centre de formation s’imposent dans le groupe parisien cette saison. Et en imposent.

C’était l’un des objectifs du président Al-Khelaïfi à son arrivée à Paris, en 2011 : avoir un centre de formation performant, à l’image du FC Barcelone, la référence en la matière. Alors certes, le Paris Saint-Germain n’a pas encore sorti son Lionel Messi local, mais ils sont plusieurs, entre 19 et 23 ans, à s’installer chez les grands. Au point de pousser les stars sur la touche.

La jeunesse au pouvoir. Le gardien Alphonse Areola, par exemple, sera titulaire dans les buts parisiens pour la quatrième fois consécutive, vendredi soir à Toulouse, en ouverture de la septième journée de Ligue 1. Arrivé à 13 ans au PSG et parti s’aguerrir à Villareal l’an passé, le natif de la capitale est en train d’écarter l’Allemand Kevin Trapp, acheté 9 millions d’euros l’été dernier. "Pour moi, Areola est le meilleur pour l’équipe", a encore justifié Unai Emery jeudi en conférence de presse.

"Il n'y en a pas un qui ne pourrait pas s'en sortir dans un autre club". Le défenseur Presnel Kimpembé a lui envoyé David Luiz à Chelsea lors du dernier mercato, et ne cesse de recevoir les louanges de ses partenaires. "Il est exceptionnel, lui ! Si je devais le comparer à quelqu'un, ce serait volontiers à Kompany", a notamment déclaré en forme d’hommage le latéral parisien Thomas Meunier il y a quelques semaines, avant d’ajouter : "Quand je vois un peu les jeunes, je me dis que la formation du PSG est quand même au niveau. Il n'y en a pas un qui ne pourrait pas s'en sortir dans un autre club."

Merci Emery. Car Paris a toujours été l'un des meilleurs centres de formation du pays. Plusieurs jeunes du cru avaient déjà eu leur chance avec Laurent Blanc, sous l'influence notamment de Carles Romagosa, directeur technique du PSG, venu de Barcelone en 2015 pour perfectionner la formation parisienne. Ils semblent néanmoins bénéficier d’une plus grande confiance cette saison, en grande partie grâce à la philosophie imprimée par le nouvel entraîneur basque. "Oui, le regard sur les jeunes a changé depuis son arrivée. Aux entraînements, on le sent. Il y avait plus de jeunes cet été. S’il doit leur donner la chance, il leur donnera, je n’ai aucun doute", confiait Kimpembé début septembre.

Jean-Kevin Augustin, 19 ans, a lui aussi régulièrement sa chance au sein de l’attaque des Rouge et Bleu. Il n’est pas rare de le voir entrer en jeu en seconde période. Un but et une passe décisive sont déjà à mettre à son crédit cette saison.

Entendu sur Europe 1
Pouvoir jouer chez les grands tous ensemble, c'est que du bonheur.
Adrien Rabiot

"S’il pouvait y en avoir plus, ce serait bien aussi". Que dire, enfin, du milieu de terrain Adrien Rabiot. À 21 ans, il est désormais un cadre inamovible de l’équipe, avec déjà plus de 150 matches au compteur avec Paris. Un accomplissement personnel et un plaisir partagé avec ses partenaires du centre de formation. "Ça fait plaisir. J’ai évolué avec eux en U19,  en CFA, ça fait un moment qu’on se connaît et pouvoir jouer chez les grands tous ensemble, c’est que du bonheur", confie-t-il au micro d’Europe 1. "S’il pouvait y en avoir plus, ce serait bien aussi."

Un nouveau centre de formation en construction. C’est en tout cas le chemin que semble vouloir prendre le club, qui se mord encore les doigts d’avoir laissé partir Kingsley Coman il y a deux ans, lui qui rayonne aujourd’hui avec le Bayern Munich et l’équipe de France. Il s'agit aujourd'hui pour Paris d'empêcher cette fuite des talents, en témoigne la prolongation cette semaine jusqu'en 2020 du prometteur Christopher Nkunku, 18 ans. Sur le terrain en tout cas, les résultats suivent. Les U17 et les U19 ont tous deux été sacrés champions de France la saison passée. Les moins de 19 ans ont par ailleurs atteint la finale de la Youth League, équivalent chez les jeunes de la Ligue des champions. Et un nouveau centre de formation, encore plus performant, devrait ouvrir ses portes au début de la saison 2019-2020 à Poissy. Avec toujours ce doux rêve en tête : faire éclore un nouveau Lionel Messi, made in Paris-Saint-Germain.