PSG-Guingamp : les Parisiens veulent leur revanche

  • A
  • A
PSG-Guingamp : les Parisiens veulent leur revanche
Le 14 décembre dernier, l'En Avant Guingamp avait battu le PSG sur le score de 1-0.@ Fred TANNEAU/AFP
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le club de la capitale reçoit l'EAG, vendredi soir, au Parc des Princes, en match avancé de la 36e journée.

Ils ne sont pas nombreux les clubs français à avoir battu le PSG cette saison. Vainqueur de la Coupe de la Ligue, finaliste de la Coupe de France, leader de Ligue 1, le PSG n'a enregistré que trois défaites sur le plan domestique, à chaque fois à l'extérieur, le 15 mars à Bordeaux (3-2), le 10 janvier à Bastia (4-2) et le 14 décembre à Guingamp (1-0).

Cette défaite en terre bretonne, la première concédée cette saison en Ligue 1, quatre jours après la (première) défaite à Barcelone en Ligue des champions (en phase de groupes), avait à l'époque secoué le cocotier parisien et irrité le président Nasser Al-Khelaïfi. S'en était suivi un petit tour de vis disciplinaire... Le seul but de la rencontre avait été inscrit en début de match par Jérémy Pied, d'une tête plongeante.

"Les Parisiens sont dix fois plus forts que nous." "On avait eu de la réussite et un grand (Jonas) Lössl dans le but (essentiellement sur une reprise à bout portant de Zlatan Ibrahimovic dzns le temps additionnel, ndlr)", s'est souvenu l'entraîneur guingampais, Jocelyn Gourvennec, dans des propos repris par le quotidien L'Equipe. "Les Parisiens sont dix fois plus forts que nous. Ils jouent le titre, et actuellement, ils punissent tout le monde. Ils mettent énormément de pression d'entrée. Il y a toujours l’appréhension de prendre le bouillon. Le résultat va donc beaucoup dépendre d'eux."

Au Roudourou, les joueurs parisiens n'avaient pas exactement mis "énormément de pression". Même si Edinson Cavani avait touché la barre transversale dès la 2e minute de jeu, les joueurs de Laurent Blanc avaient plutôt joué piano piano, tout le contraire de ce qu'ils font ces derniers temps. Ils restent sur six victoires de suite en Ligue 1 et sont désormais, avec trois points d'avance sur l'Olympique lyonnais, bien partis pour décrocher un troisième titre d'affilée.

Ce match aller perdu à Guingamp, l'entraîneur parisien Laurent Blanc ne l'a pas oublié. "Je vais faire en sorte de mettre en place la meilleure équipe pour battre Guingamp, qui ne l’oublions pas, nous a battus au match aller. C’est une bonne équipe qu’il faut respecter", a insisté en conférence de presse le coach parisien, bien décidé à "mettre la pression" sur l'OL, qui jouera samedi à Caen.

Historiquement, le PSG a toujours eu du mal à Guingamp (2 victoires seulement en 7 matches). En revanche, au Parc des Princes, le club de la capitale reste sur trois victoires de rang face à l'EAG. Pire, les Bretons n'ont pas inscrit le moindre but lors de leurs trois derniers déplacements au Parc. Le dernier buteur de l'EAG à Paris se nomme Hakim Saci et c'était le 17 novembre 2001.

Pas de supporters guingampais dans le "parcage". Pour réaliser l'exploit d'accrocher le PSG au Parc (13 victoires et 4 nuls pour le club parisien jusque-là), les Guingampais compteront une fois de plus sur leur duo offensif Claudio Beauvue-Christophe Mandanne mais pas sur leurs plus fidèles supporters. En effet, comme l'explique L'Equipe et comme d'autres associations avant lui, le Kop Rouge a refusé de faire le déplacement dans la capitale en raison du coût des billets (40 euros, soit le même que celui pratiqué pour les spectateurs parisiens à cet endroit du stade) et de l'interdiction d'utiliser tambours et banderoles dans le "parcage". Le PSG évoluera donc dans un Parc douillet, prêt à assister à un pas de plus vers le cinquième titre de l'histoire du club. Mais aussi à savourer une douce revanche...