PSG : Cavani, buteur qui bute

  • A
  • A
PSG : Cavani, buteur qui bute
Edinson Cavani a marqué mais s'est aussi beaucoup agacé, mardi soir, face à Arsenal.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - L'attaquant uruguayen a marqué le but du PSG, mardi, contre Arsenal. Mais il a aussi énormément gâché.

Pendant un instant, on a (encore) voulu y croire. Croire qu'Edinson Cavani était redevenu le "serial buteur" qu'il était à Naples. Sur un centre de Serge Aurier, l'attaquant uruguayen avait joliment mis son coup de tête hors de portée de David Ospina pour donner l'avantage au PSG dès la 42ème seconde, mardi soir, face à Arsenal, lors de la 1re journée de la phase de groupes de la Ligue des champions (1-1). "Edi" avait fêté ça longuement, seul, puis avec tous ses partenaires, en terminant par le célèbre geste du "Matador", viseur bien calé. Cette fois, on en était presque sûr : la succession de Zlatan Ibrahimovic au niveau "scoring" du PSG était assuré. Sauf qu'une fois de plus, la mire s'est déréglée...

Quatre grosses occasions manquées. À la 34e minute, sur un service de Marco Verratti dévié, Cavani se montra plus prompt que Laurent Koscielny et effaça Ospina d'un crochet. Après avoir fait le plus dur, il expédia le ballon à côté, du gauche. Soit. Malheureusement, ce n'était pas tout pour la première période. Huit minutes plus tard, il a remis ça. Servi cette fois par Angel Di Maria au-dessus de la défense, il manqua son contrôle de la poitrine puis le ballon, comme cela lui arrive parfois (souvent). En deuxième période, il buta encore deux fois sur Ospina (69e, 80e). Cerise sur le gâteau, l'égalisation d'Arsenal lui ôte le statut de héros de la soirée et noircit d'autant plus son bilan.

Attendu au tournant cette saison, le départ d'Ibrahimovic lui offrant les clés de l'attaque parisienne (et son poste chéri d'avant-centre), Cavani est loin d'avoir convaincu mardi soir, même si l'entraîneur du PSG, Unai Emery, n'a pas voulu l'accabler : "Le plus important pour moi, c'est de se créer des occasions, d'amener le ballon dans la surface. Il a marqué un but magnifique, il a ensuite manqué de grosses occasions, ce n'est pas l'idéal… Mais déjà, se créer des occasions, c'est une première chose et c'est positif pour la suite." Bon prince, le président du PSG a vanté les mérites de l'Uruguayen. "J'ai confiance en Edinson Cavani", a insisté Nasser Al-Khelaïfi. "C'est l'un des meilleurs attaquants du monde et je ne m'inquiète pas. Il a marqué un joli but et c'est dommage de ne pas avoir marqué de nouveau après, mais c'est le foot."

"Bon, remuant, dans un pressing permanent". Invité à réagir au manque d'efficacité du "Matador" et à lui prodiguer quelques conseils, le coach d'Arsenal, Arsène Wenger, a déclaré : "Je lui dirais de continuer à se créer des occasions et de se relâcher". Le technicien alsacien, un temps intéressé par Cavani selon les rumeurs, a ajouté : "Mais je l'ai trouvé bon, remuant, dans un pressing permanent. Je serais curieux de connaître son kilométrage ce soir (mardi soir)." Sage, le coach des Gunners n'oublie donc pas de souligner la performance d'ensemble d'"Edi". Et c'est vrai que, comme à son habitude, Cavani n'a pas ménagé ses efforts. Ce qui explique d'ailleurs peut-être son manque de lucidité dans les derniers gestes. Voilà une piste de réflexion pour Unai Emery, même si Laurent Blanc y avait sans doute déjà songé avant lui…