Pour Nani, seule la victoire est belle, qu'importe la manière

  • A
  • A
Pour Nani, seule la victoire est belle, qu'importe la manière
Nani se fout de la manière de jouer. @ AFP
Partagez sur :

MOURINHESQUE - Avant le quart de finale contre la Pologne jeudi, l'attaquant portugais Nani a affirmé en conférence de presse qu'il se moquait bien du jeu produit par le Portugal depuis le début de l'Euro 2016.

ON POSE ÇA LA

Ce sont des paroles que vous n'entendrez pas sortir de la bouche de Pep Guardiola, l'adepte du "beau jeu". En conférence de presse mardi, et après la polémique autour du jeu "dégueulasse" des Portugais, l'attaquant Nani a affirmé son désir d'aller au bout dans cet Euro 2016, et qu'importe la manière.

"Si on gagne, tous les Portugais seront contents".  Qualifiée pour les quarts de finale où elle affrontera la Pologne, jeudi au Stade Vélodrome de Marseille, la sélection lusitanienne peine dans le jeu depuis le début de l'Euro. Quatre matches, et pas une victoire au compteur dans le temps réglementaire, avec trois matches nuls en phase de poule et une qualification lors des prolongations contre la Croatie en huitième de finale (1-0). Pour Nani, la manière de jouer ne dérange en rien tant que la victoire est au bout : "Nous avons un objectif et pour l’atteindre, s’il faut oublier de bien jouer, nous le ferons, [...] Je crois que tous mes partenaires et l’entraîneur voudraient jouer bien en permanence, [...] mais si on gagne, tous les Portugais seront contents". 

"Nous ne jouons pas comme la Grèce". Interrogé sur la similitude entre le jeu rudimentaire portugais lors de cet Euro, et celui de la Grèce à l'Euro 2004 qui l'avait mené à la victoire finale, Nani ne voit pas du tout le rapport : "Je ne le vois pas comme ça, nous ne jouons pas comme la Grèce. Nous avons disputé quatre matches, certains ont été bons, nous avons fait le spectacle contre la Hongrie par exemple, avec beaucoup de buts (3-3)", a contre-attaqué l'attaquant de la Seleçao à la salle de presse mardi. 

Alors "oublier de bien jouer" ? Sans offenser les Portugais, le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points, ne peut pas cautionner ;).