Pour Hollande, "Platini n’était pas armé"

  • A
  • A
Pour Hollande, "Platini n’était pas armé"
Michel Platini a été suspendu par la Fifa de toute activité liée au football@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Le chef de l'État a fait un petit tour de l'actualité sportive, de la déchéance de Platini à aux JO 2024 en passant par l'Euro 2016.

François Hollande aime le sport. Il le dit, régulièrement, et ne manque pas d'en suivre l'actualité, sur les terrains comme dans les coulisses. Alors quand Michel Platini se retrouve pris dans la tourmente à la Fifa, le président de la République l'appelle pour lui apporter son soutien. C'est ce que le chef de l'Etat a raconté cette semaine à une table de journalistes réunie cette semaine à l'Elysée, pour quelques "confidences sportives" du chef de l'Etat rapportées par Le Parisien.

Fusion entre Canal+ et beIN ? "Il m'a dit : 'Tout va bien. J'ai ce qu'il faut : un avocat et un conseiller com'", a expliqué François Hollande au sujet de Michel Platini, aujourd'hui suspendu de toute activité liée au football. "En fait, il n'était pas armé pour affronter ça, contrairement à nous, les politiques, habitués à encaisser les coups." Le président se fait plus sévère encore avec le président de la Ligue de football professionnel, Frédéric Thiriez, un "dirigeant dépassé" pour lequel François Hollande prévoit une fusion prochaine entre Canal+ et BeIn Sports, les deux diffuseurs du football français.

Un match avec Los Angeles pour les Jeux. À Frédéric Thiriez, François Hollande préfère le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, qui l'a soutenu lors de la présidentielle de 2012. Les deux amis se rendront à Clairefontaine, centre d'entraînement de l'équipe de France, pour encourager les joueurs avant l'Euro. Le président n'imagine pas y croiser Karim Benzema, empêtré dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Ils se montrent beaucoup plus optimiste pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024, qui se disputeront selon lui à Paris ou Los Angeles.