Fausse bombe et stade évacué : polémique à Manchester

  • A
  • A
Fausse bombe et stade évacué : polémique à Manchester
Partagez sur :

A cause de cette fausse bombe, tout le stade a été vidé dimanche soir, alors qu'une équipe de déminage faisait son apparition.

"Un fiasco". Le maire de Manchester fulminait lundi, au lendemain de l'évacuation d'Old Trafford et du report du match entre Manchester United et Bournemouth après la découverte d'une fausse bombe oubliée dans des toilettes du stade, censée servir à tester les chiens policiers.

La fureur du maire de Manchester. "C'est scandaleux, (...) ce fiasco a causé des problèmes énormes pour les supporteurs qui étaient venus de si loin, gaspillé le temps d'un grand nombre de policiers et de démineurs de l'armée, et mis en danger de nombreuses vies de façon inutile, car l'évacuation de dizaines de milliers de personnes d'un stade n'est jamais sans risque", a accusé lundi le maire de Manchester, Tony Loyd, dans un communiqué cinglant, en demandant une enquête fouillée sur l'incident.

75.600 supporters évacués. "Il est tout simplement inacceptable que cela ait eu lieu, il faut savoir comment cela est arrivé et qui sera tenu pour responsable", a insisté l'élu. Les Diables rouges de Manchester United pensaient en finir dimanche avec la saison 2016 du championnat d'Angleterre, en jouant ce match de la 38e et dernière journée de la Premier League devant un "Théâtre des rêves" comble, avec 75.600 supporteurs venus voir leurs joueurs tenter d'arracher sur le fil une place en Ligue des champions pour l'année prochaine.

Match néanmoins reporté... Mais ils devront revenir jouer mardi, la date finalement fixée par la Premier League pour cette rencontre contre Bournemouth, à 20h00 locale. Tout en sachant désormais que la C1 est inaccessible. Avec 3 points de retard et une mauvaise différence de buts sur les voisins honnis de Manchester City, il faudrait que les joueurs de Louis van Gaal s'imposent par 19 buts d'écart mardi soir... Mission impossible donc !