Petit déj, entraînement, sieste... La dernière journée des Bleus avant l'Euro

  • A
  • A
Petit déj, entraînement, sieste... La dernière journée des Bleus avant l'Euro
@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

C'est le jour J pour les Bleus de Didier Deschamps. Dans quelques heures, ils affronteront l'équipe de Roumanie en match d'ouverture de l'Euro. Comment se passe cette journée cruciale ?

Les Bleus se sont réveillés en douceur, vendredi matin, à l'hôtel Pullman Paris Centre-Bercy. Cette journée revêt évidemment une importance toute particulière pour les joueurs mais elle doit rester sereine.

Un réveil de sportifs. Peu avant 8h, les Bleus se sont retrouvés pour le petit-déjeuner. Au menu, un buffet copieux préparé pour des sportifs : pas de croissant ni de pain au chocolat, mais des œufs, du pain et des fruits. Les Français auront ensuite droit à un petit réveil musculaire.

Un déjeuner en toute décontraction. A la mi-journée, l'équipe de France déjeunera en présence du président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, qui a déjà partagé leur dîner la veille. Après le repas, direction la sieste. Jusqu’ici, rien de brusque pour nos 23. L’objectif est clair : il faut surtout éviter que les joueurs soient sous pression trop tôt. Didier Deschamps souhaite que son équipe aborde ce match d’ouverture libérée, sans stress inutile.

Rester concentrés. "Il ne faut pas en faire une montagne, ce n’est pas maintenant qu’on s’en approche qu’il faut se poser des questions", note le sélectionneur de l'équipe de France. "Il ne faut pas faire le match avant car on y laisse de l’énergie". Pour Didier Deschamps, il y a une différence entre l'angoisse d'avant-match et ce petit trac motivant. "Il faut y aller avec de la confiance mais aussi avec cette petite crainte, cette boule au ventre, les mâchoires serrées avant de rentrer sur le terrain", glisse-t-il. L'entraîneur a prévu de diffuser à ses joueurs une vidéo sur l'équipe de Roumanie, même si les Bleus connaissent déjà bien leur adversaire.

Derniers instants avant le coup d'envoi. Cette pression légère, voulue par Didier Deschamps, commence doucement à monter. A 18h, les joueurs auront droit à une collation, suivie de quelques mots du sélectionneur. Puis, il sera l’heure de partir pour le Stade de France où les Français seront accueillis par 80.000 spectateurs en folie. Parmi eux, les légendes Thierry Henry, Marcel Dessailly et Aimé Jacquet. La fin d’une longue journée, mais le début d’une aventure.