Peter Sagan, nouveau champion du monde : "Avant, je gagnais un peu trop"

  • A
  • A
Peter Sagan, nouveau champion du monde : "Avant, je gagnais un peu trop"
Peter Sagan, coureur aussi talentueux que fantasque, donne un nouvel éclat au maillot arc-en-ciel.@ Bryn LENNON/Getty Images/AFP
Partagez sur :

ROI DU MONDE - Le Slovaque a régalé sur la piste avant de faire le show, comme à son habitude, en conférence de presse.

Peter Sagan peut donc aussi gagner. Le coureur slovaque, qui avait notamment accumulé les places d'honneur sur le dernier Tour de France (11 Top 5 et cinq places de deuxième !), a remporté dimanche la première grande course de sa carrière en devenant champion du monde sur le circuit de Richmond, aux Etats-Unis. Le Slovaque, dont l'équipe nationale ne comptait que trois membres, a fait la différence dans l'avant-dernière difficulté du parcours, à 2,7 kilomètres de l'arrivée. Le coureur de l'équipe Tinkoff-Saxo a ensuite résisté au peloton pour s'imposer en solitaire, avec trois secondes d'avance.

Sagan attaque et résiste en solo au retour du peloton (à 4'50") :

"J'ai choisi le bon moment." "Les 300 derniers mètres m'ont paru très longs. La dernière montée était courte, mais il y avait ensuite le faux-plat. J'ai vu le peloton revenir à toute allure. Je n'avais plus le choix. Si j'avais attendu le sprint, j'aurais peut-être gagné, mais j'aurais aussi pu terminer deuxième ou cinquième. Je pense que j'ai choisi le bon moment", a reconnu le héros du jour. Sagan, toujours prompt à ironiser sur son propre sort, est revenu sur son manque de réussite cette saison. S'il a levé les bras à 10 reprises, le Slovaque a également enregistré 15 places de 2e.

"Avant, je gagnais un peu trop", s'est amusé le quadruple maillot vert du Tour de France. "Pour que cela ne soit pas ennuyeux, je me suis dit qu'il valait mieux terminer deuxième. Pour être sérieux, je suis souvent parti à l'attaque dans le Tour de France. Dans les classiques, cela ne s'est pas passé comme je l'aurais voulu. Aujourd'hui (Dimanche), je me suis dit que si je faisais deuxième, mon équipe finirait par ne plus me payer." La blague n'est pas faite au hasard quand on sait que le propriétaire de son équipe, le milliardaire Oleg Tinkoff, tiquait un peu sur les résultats en demi-teinte de sa recrue star de l'hiver 2014-15. Sagan, victime d'une chute sur le dernier Tour d'Espagne, n'a pas fait que blaguer : il a également évoquer après la course la crise des migrants et dit vouloir "changer le monde"...

Saison 2015 terminée ? Désormais paré d'arc-en-ciel, Sagan devrait courir encore plus libéré qu'avant. Mais peut-être pas en 2015. "La saison est finie", a-t-il déclaré. "Mon prochain objectif, c'est de profiter de mon titre, avec mes coéquipiers, ma famille." Le Slovaque a indiqué n'avoir pas envie de s'aligner au départ de la dernière classique de la saison, le Tour de Lombardie, qui aura lieu dimanche prochain : "Je ne pense pas que j'irai. C'est trop dur pour moi. Je l'ai couru deux ou trois fois et j'ai abandonné à chaque fois après une centaine de kilomètres. Il faut que j'en parle avec mon équipe." Sagan était également annoncé au Tour d'Abu Dhabi, une nouvelle course par étapes prévue du 8 au 11 octobre. Y sera-t-il ou pas ? Avec lui, tout est possible.