Pelé défend Diego Costa : "un attaquant qui mord, c'est pire"

  • A
  • A
Pelé défend Diego Costa : "un attaquant qui mord, c'est pire"
Diego Costa a eu maille à partir avec la défense d'Arsenal, samedi dernier, en Premier League.@ Ian KINGTON/AFP
Partagez sur :

COMPARAISON N'EST PAS RAISON - L'icône du football brésilien a évoqué la gifle de l'attaquant de Chelsea Diego Costa sur le défenseur d'Arsenal Laurent Koscielny.

C'est déjà l'un des gestes de la saison en Angleterre. Samedi après-midi, lors du derby londonien entre Chelsea et Arsenal, l'attaquant des Blues, Diego Costa, a (entre autres choses) adressé une gifle au défenseur français des Gunners Laurent Koscielny. S'en est suivie une altercation avec un autre joueur d'Arsenal, Gabriel, exclu pour un coup de pied.

Diego Costa "chauffe" Laurent Koscielny :

S'il n'avait reçu qu'un avertissement sur le pré, Diego Costa a été bien plus sévèrement sanctionné par la Fédération anglaise, qui a suspendu l'international espagnol pour les trois prochaines rencontres de Chelsea. De fait, le nouveau "bad guy" du football anglais ne jouera donc pas, mercredi soir, sur la pelouse de Walsall, au troisième tour de la League Cup. Pour autant, le comportement très limite du joueur d'origine brésilienne n'a pas irrité outre-mesure l'icône du football mondial, Pelé.

"Un fait de jeu." En marge du lancement d'une exposition marquant son 75e anniversaire, le triple champion du monde a en effet considéré qu'il ne s'agissait qu'un "fait de jeu" et il a effectué un parallèle avec un autre geste d'attaquant - prohibé - resté célèbre. "Ecoutez, c'est quelque chose que je connaissais bien. De mon temps, j'avais été victime de très bons marquages", a considéré "l'homme aux 1.000 buts". "Il (Costa) est un très bon joueur, tout le monde le sait. Ce n'était qu'un fait de jeu. Un attaquant qui mord quelqu'un d'autre, comme l'a fait Luis Suarez, c'est pire."

Pour autant, Pelé ne considère pas quand même Diego Costa comme le meilleur attaquant du monde. Il reconnaît que c'est Lionel Messi tout en ayant, bien sûr, les yeux de Chimène pour Neymar, passé comme lui par le Santos FC et qui pourrait bien, un jour, battre son record de 77 buts avec la sélection brésilienne. "Neymar a commencé à Santos. Mon fils Edinho, qui était un gardien, était son entraîneur des moins de 20 ans. Si Neymar bat mon record, ce serait fantastique. Un autre pour Santos !", a insisté Pelé. A 23 ans seulement, Neymar a déjà inscrit la bagatelle de 46 buts avec la Seleçao.