Payet, le retour étincelant du banni

  • A
  • A
Payet, le retour étincelant du banni
Dimitri Payet n'avait plus été appelé en équipe de France depuis juin 2015.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

De retour en sélection après onze mois d'absence, Dimitri Payet s'est montré à son avantage face aux Pays-Bas (3-2). S'il n'a pas été décisif, le Réunionnais a largement pesé dans le jeu des Bleus.

Le voir à ce niveau n'a rien de surprenant, tant Dimitri Payet brille, cette saison, avec son club de West Ham. Boudé depuis juin 2015 par Didier Deschamps, Payet a peut-être gagné sa place pour l'Euro face aux Pays-Bas, vendredi soir (3-2).

Pas décisif, mais presque. Certes, le numéro 8 du soir n'a pas marqué, ni délivré de passe décisive. Mais chaque ballon touché par le Réunionnais a mené à une situation dangereuse. C'est d'ailleurs lui qui a frappé le premier au but, dès la quatrième minute. Et quand ce n'est pas le gardien néerlandais qui a repoussé ses tentatives, c'est le poteau qui est venu contrarier le joueur de 28 ans. Grâce à sa précision sur les centres (25e) et sur coup franc (79e), les Bleus ont eu plusieurs occasions de convertir ses offrandes. Titularisé sur le flanc gauche de l'attaque, Payet a également pesé dans le cœur du jeu, repiquant souvent dans l'axe. 

"Il est en pleine forme". Avec 44 ballons touchés en première période, Payet a été sans nul doute le Français le plus remuant. "Il a été très bon", a jugé Didier Deschamps après le match. "Chaque fois qu'il a eu à toucher le ballon, que ce soit pour éliminer ou dans ses prises de balle, il a montré de la qualité comme sur les coups de pied arrêtés. Le seul moment où on a été en difficulté en première période, c'est quand il a touché moins de ballons. Le trio offensif a été très complémentaire en première période. Payet confirme ce qu'il fait avec son club et ce qu'il a montré dans sa semaine d'entraînement. Il est en pleine forme."

A en faire oublier Valbuena. Non retenu par Didier Deschamps, dont il avait pourtant fait un élément clef du onze tricolore, Mathieu Valbuena a donc du souci à se faire. Dimitri Payet, en balance au coup d'envoi avec Anthony Martial, a même joué les 90 minutes, affolant la twittosphère. Le Réunionnais est même devenu un "Trending Topic" (sujets les plus discutés) sur le réseau social, avec près de 30.000 contenus générés pendant le match, tous plus dithyrambiques les uns que les autres.

Après avoir raté la Coupe du monde 2014, Payet a désormais toutes ses chances de participer à l'Euro. A condition de conserver ce niveau de jeu jusqu'au 12 mai et l'annonce définitive des 23 Bleus retenus. Cela commence dès mardi, contre la Russie.