Une retraite de footballeur pour les prostituées ?

  • A
  • A
Une retraite de footballeur pour les prostituées ?
@ REUTERS
Partagez sur :

PAYS-BAS - Une juriste estime qu'elles devraient partir à la retraite plus tôt, comme les footballeurs.

Les prostituées des Pays-Bas devraient pouvoir bénéficier du même plan de retraite que les footballeurs, les unes et les autres effectuant un travail physique "difficile", a assuré au fisc néerlandais un futur exploitant d'espace de prostitution. "Les hommes préfèrent les filles jeunes : il arrive toujours un âge où les prostituées n'ont plus de travail", assure Will Post, une juriste qui supervise une société qui veut exploiter les "fenêtres" de la ville d'Utrecht, dans le centre des Pays-Bas.

La juriste a demandé au fisc néerlandais d'accorder à ses protégées les mêmes conditions fiscales qu'aux footballeurs : pouvoir économiser 5.000 euros par mois maximum pour leur retraite, libres d'impôts. La prostitution adulte volontaire est légale aux Pays-Bas depuis l'an 2000, de même que le proxénétisme, sauf par coercition. Les prostituées qui travaillent dans des établissements sont des salariées, avec un contrat de travail, une couverture sociale, des allocations chômage et une retraite de l'État, généralement très faible.

La société qui veut exploiter les espaces de prostitution d'Utrecht est dirigée par une prostituée. Ces espaces avaient été fermés en avril, la ville retirant la licence accordée à l'exploitant pour suspicion de trafic d'être humains.  La municipalité doit décider sous peu si elle accorde une nouvelle licence.