Williams veut revoir Chabal

  • A
  • A
Williams veut revoir Chabal
@ MAXPPP
Partagez sur :

RUGBY - Le All Black n'est pas rancunier envers celui qui lui avait cassé la mâchoire.

Ali Williams face aux Bleus (930x620)

© REUTERS

Le Sud-Africain Bryan Habana n'est pas le seul champion du monde qui va débarquer sur la rade de Toulon la saison prochaine. Il y a également le All Black Ali Williams, sacré face aux Bleus en 2011 (8-7, photo). En France, ce deuxième ligne au physique imposant, dépassant le double mètre, est pourtant davantage connu dans son rôle de victime que dans celui de vainqueur. Le 9 juin 2007, lors d'un test estival des Bleus en Nouvelle-Zélande, Williams avait eu le malheur de se trouver sur le chemin de Sébastien Chabal, qui émergeait alors en tant qu'"impact player". Après avoir été percuté par le Tricolore, Williams avait dû quitter le terrain, la mâchoire fracturée.

Chabal brise la mâchoire de Williams :

Six ans après les faits, le joueur des Auckland Blues porte un regard presque amusé sur cette action. "C'est comme ça", témoigne-t-il dans le quotidien L'Equipe. "C'est aussi cela, le rugby. Il y a un grand choc, on jette la pièce en l'air : il y a un gagnant et un perdant, moi ce jour-là." Mieux, Williams ne semble pas garder de rancune envers son bourreau.

Ali Williams, blessé (930x620)

© REUTERS

"C'est la chance du rugby", insiste-t-il. "Vous pouvez être ennemis sur le terrain mais nouer des relations amicales en dehors. C'est le cas avec Chabal qui est vraiment un bon mec. A mon retour à Toulon, j'aimerais vraiment le contacter." Williams, qui doit d'abord disputer la fin de son championnat avec les Blues d'Auckland, sera de retour en France au mois d'octobre. S'ils ne se croiseront pas sur les terrains de Top 14 (Chabal évolue désormais à Lyon, en Pro D2), 378 kilomètres seulement les sépareront. De quoi renouer le contact. En douceur...