Une polémique Ribéry au Bayern
Franck Ribéry avait le visage blême, à Bâle, après être sorti du terrain à la 70e minute. © MAXPPP

FOOT - Le Français, remplacé mercredi à Bâle, n'a pas serré la main de son entraîneur.

Dans le récent entretien qu'il a accordé à L'Equipe Mag, Franck Ribéry faisait part de son bonheur retrouvé d'évoluer au Bayern Munich. Cela n'empêche visiblement pas quelques accès de colère. Remplacé à vingt minutes de la fin, mercredi, lors du huitième de finale aller de la Ligue des champions sur la pelouse de Bâle (1-0), le Français a manifesté son mécontentement en ne serrant pas la main de son entraîneur, Jupp Heynckes, et en tournant ostensiblement la tête en rejoignant le banc.

Ribéry sort sans serrer la main de son coach :


Sur le moment, l'entraîneur du Bayern avait évacué rapidement la question. "Je n'y accorde pas beaucoup d'importance. Dans un tel match, un joueur n'est jamais enchanté de sortir", avait confié le technicien bavarois. Mais, à froid, jeudi midi, Heynckes a critiqué le comportement de sa star, comme le rapporte L'Equipe, vendredi : "un joueur de sa trempe doit constamment avoir une certaine contenance." L'un des prédécesseurs de Heynckes sur le banc du Bayern, Ottmar Hitzfeld, qui a eu Ribéry sous ses ordres en 2007-08, a également eu des mots assez durs : "j'ai été choqué : le minimum aurait été que Franck lui serre la main. Il a tout intérêt à être plus professionnel à l'avenir."

"Nous ne sommes pas dans un pensionnat de jeunes filles"

A l'inverse, Uli Hoeness, le président du conseil de surveillance du club bavarois, a montré dès mercredi soir son agacement face à cette polémique naissante. "Je m'en fous complètement de cette poignée de main. Quand j'étais joueur et que j'étais en colère, je ne serrais pas la main. Nous ne sommes pas dans un pensionnat de jeunes filles. On ne parle que de cette poignée de main et de choses futiles et non du match." Ce match, le Bayern l'a perdu 1-0 sur un but à la 86e minute. Avant le retour, programmé le 13 mars prochain, la tension est forte au sein du club munichois, dont le stade, l'Allianz Arena, accueillera la finale de la Ligue des champions, le 19 mai prochain...