Une enquête sur Thuram à Parme

  • A
  • A
Une enquête sur Thuram à Parme
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Plusieurs anciens joueurs du Parma FC auraient bénéficié de faux contrats publicitaires.

En mai 1999, Parme remportait son troisième trophée européen de la décennie en dominant l'OM en finale de la Coupe UEFA, à Moscou. Cette victoire marquait également la fin de l'âge d'or du club, alors propriété de la Parmalat, déclaré en faillite frauduleuse quatre ans plus tard. Plus d'une décennie après ce dernier sacre, une enquête jette un trouble sur le fonctionnement du club à l'époque.

Asprilla, Veron et Crespo également visés

Selon la Gazzetta di Parma, onze joueurs de Parme auraient en effet reçu en tout 14 millions de dollars (10,4 millions d'euros) de 1992 à 2002 dans le cadre de faux contrats publicitaires pour l'entreprise agro-alimentaire, dirigée alors par Calisto Tanzi, propriétaire du club.

Parmi les joueurs, Thuram aurait touché 900.000 dollars (600.000 euros), le Colombien Faustino Asprilla 4,4 millions de dollars (3,2 millions d'euros), et les Argentins Juan Sebastian Veron 5,6 millions de dollars (4,1 millions d'euros) et Hernan Crespo 2 millions de dollars (1,4 million d'euros). Seize dirigeants du club, dont Calisto Tanzi, sont également concernés par l'enquête sur d'éventuelles rémunérations frauduleuses, confiée au procureur Paola Dal Monte.