Un prix contre l'homophobie pour Nicollin

  • A
  • A
Un prix contre l'homophobie pour Nicollin
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Le président de Montpellier a reçu le prix Pierre-Guénin en compagnie de Virginie Despentes.

"Lui, c'est une petite tarlouze." En insultant ainsi Benoît Pedretti à l'issue d'une défaite de son club à Auxerre, en octobre 2009, Louis Nicollin avait été condamné à quatre mois d'interdiction de toute fonction, dont deux fermes, par le comité national de l'éthique. Un peu moins de deux ans plus tard, le débonnaire président du MHSC avait réutilisé l'expression en mai 2011 dans un clip contre l'homophobie promu par la Ligue de football professionnel (LFP), produit par So films avec le Paris Foot Gay, et financé par la Mairie de Paris et le conseil général d’Ile-de-France. Nicollin intervenait à la fin du film en déclarant "Laissez tomber l'homophobie, c'est réservé aux petites tarlouzes". C'est la participation à ce spot qui lui a permis de décrocher, jeudi, le prix Pierre-Guénin contre l'homophobie 2012.

Louis Nicollin dans un clip contre l'homophobie :

"Loulou" partage ce prix créé en 2009 par le journaliste Pierre Guénin avec l'écrivaine Virginie Despentes. Les deux lauréats ont reçu une somme de 2.000 euros, que chacun versera à l'association de lutte contre l'homophobie de son choix. Ironie de l'histoire, "Loulou", qui recevra son prix en mai prochain lors de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie, a été récompensé le 8 mars, journée de la femme. Quelques jours après son "petite tarlouze", le président héraultais avait déclaré : "on peut se parler, se dire les choses. On est des hommes, pas des gonzesses." Ce qui lui avait alors valu le titre de macho de l'année, en 2010...