Un intrus interrompt Cambridge-Oxford

  • A
  • A
Un intrus interrompt Cambridge-Oxford
@ REUTERS
Partagez sur :

AVIRON - Un nageur a interrompu la plus célèbre épreuve d'aviron du monde sur la Tamise, à Londres.

A 111 jours de l'ouverture des Jeux olympiques, Londres s'est offert une bien mauvaise publicité, samedi. La 158e édition de la plus célèbre course d'aviron au monde, la "Boat race", qui oppose chaque printemps sur la Tamise les deux célèbres universités de Cambridge et d'Oxford, a en effet été interrompue à mi-parcours en raison de la présence dans l'eau d'un homme en combinaison de plongée.

Homme sur la Tamise (930x620)

© REUTERS

Cet énergumène, âgé d'une vingtaine d'années, entendait traverser le fleuve juste devant les bateaux... "Il savait ce qu'il faisait", a expliqué un spectateur. "Il attendait près d'un ponton jusqu'à ce que les bateaux arrivent et il a ensuite délibérément nagé vers eux." A la vision de l'intrus, la direction de course a décidé de stopper les bateaux avant de procéder à un nouveau départ une trentaine de minutes plus tard, à mi-parcours. Après avoir été recueilli sur un bateau de secours, l'homme a lui rejoint le ponton, encadré par les forces de police.

Un homme entraîne l'interruption de la course :

Cet homme, répondant au nom de Trenton Oldfield, ne portait aucun message, ni sur son corps ni sur sa combinaison, mais aurait agi par anti-élitisme. Il aurait annoncé ses intentions en publiant sur Internet un message dans lequel il dénonçait "l'élitisme (qui) mène à la tyrannie".

La course, dont la toute première édition remonte à 1829, oppose chaque année les deux universités anglaises depuis 1856. Cambridge, qui s'était inclinée l'an dernier, a pris sa revanche et l'a emporté. Mais à quel prix... La "deuxième" course a en effet été marquée par un nouvel incident avec une collision entre les deux bateaux, une première depuis 2001. Une rame de l'embarcation d'Oxford a été brisée et leur "Blue Boat" a été irrémédiablement distancé. Enfin, peu de temps après l'arrivée, l'un des rameurs d'Oxford, Alex Woods, a été pris d'un malaise. A n'en pas douter, l'édition 2012 restera dans l'histoire...