Sotchi voulait tuer les animaux errants

  • A
  • A
Sotchi voulait tuer les animaux errants
@ REUTERS
Partagez sur :

JO 2014 - La ville russe a décidé de "nettoyer" ses rues avant les prochains Jeux d'hiver.

A dix mois de la cérémonie d'ouverture des JO d'hiver, Sotchi est déjà sur des charbons ardents. Dans la foulée des attentats de Boston, la ville russe, située au bord de la mer Noire, a annoncé un renforcement de ses mesures de sécurité. Mais, quelques jours plus tôt, elle avait passé un appel d'offres pour un contrat un peu singulier : l'"élimination" des 2.000 chiens et chats errant dans les rues.

Dans son cahier des charges, la mairie spécifiait que l'entreprise sélectionnée devait organiser des patrouilles entre 5h00 et 8h00 du matin. Le montant du contrat s'élevait à 1,7 million de roubles, soit un peu plus de 40.000 euros. Cette annonce a fait scandale en Russie, qui compte de nombreuses associations de défense des animaux. "Quand vous traduisez du langage bureaucratique en langage humain, le terme "élimination" signifie "meurtre"", a ainsi écrit le quotidien populaire Troud. Du coup, la mairie a décidé de faire machine arrière.

Logo de Sotchi (930x310)

© REUTERS

L'appel d'offres "a suscité beaucoup de critiques, mais nous ne sommes pas cruels, nous essayons juste de régler ce problème", a déclaré jeudi un porte-parole de la municipalité de Sotchi, qui a pour ambition d'être la vitrine de la Russie l'hiver prochain. "Nous avons des meutes d'animaux dans la ville, ils attaquent parfois les enfants. Souvent, ces animaux sont malades, ils véhiculent des maladies."

13.000 personnes mordues chaque année à Moscou

Les tentatives de se débarrasser d'animaux à l'approche de Jeux Olympiques sont une "histoire familière", a commenté l'association de défense des animaux Humane society international (HSI). "Les régions où il n'y a pas de stratégie de contrôle des populations de chiens ou de chats ont souvent recours à des exterminations cruelles et massives avant des événements importants comme les Jeux olympiques", a souligné Mark Jones, directeur exécutif de l'association.

Les animaux errants (essentiellement des chiens) consituent une vraie problématique en Russie. Près de 400 personnes sont mortes attaquées par des chiens entre 2000 et 2010 en Russie, selon des chiffres officiels. Plus de 13.000 personnes sont mordues chaque année, rien qu'à Moscou. Reste à la mairie de Sotchi à trouver une autre solution que l'"élimination". Les autorités envisagent maintenant de construire un refuge d'animaux et un nouvel appel d'offres sera lancé, mais pour stériliser les animaux cette fois-ci...