Serrer des mains nuit-il aux médailles ?

  • A
  • A
Serrer des mains nuit-il aux médailles ?
@ REUTERS
Partagez sur :

JO 2012 - Le comité olympique anglais met en garde ses athlètes contre le serrage de mains.

La bienséance s'arrête là où commencent les impératifs sportifs. Le Comité olympique britannique (BOA) a conseillé à ses athlètes d'éviter de serrer des mains pour éviter des infections qui pourraient nuire à leurs performances lors des prochains Jeux olympiques de Londres.

"Les plus grandes menaces qui pèsent sur la performance sont la maladie et la blessure. Nous essayons de réduire les risques de maladie et d'augmenter les capacités de résistance : minimiser la contamination par les microbes et être plus robuste si cela se produit quand même. C'est à cela que sert l'hygiène des mains", a déclaré le docteur Ian McCurdie, responsable de la santé au BOA. "Ce n'est pas un si mauvais conseil. Le problème se pose quand on est obligé, au cours d'une réception, de serrer la main d'une vingtaine de personnes qu'on ne connaît pas (...) Si toutefois on est obligé de serrer des mains, il faut savoir que le nettoyage régulier des mains et l'utilisation d'une mousse spéciale peuvent aider à réduire le risque."

Visiblement, ces conseils n'ont pas convaincu tout le monde. A commencer par le comité olympique australien, qui, par la voix de son porte-parole, Mike Tancred, a expliqué : "les athlètes australiens ont toujours tendu la main de l'amitié, et nous le ferons à Londres." Du côté des sportifs, le rameur britannique Zac Purchase, cité par la BBC, a déclaré via Twitter que ce genre de conseil était "inutile, à moins de traiter au désinfectant toutes les surfaces avec lesquelles on pourrait être en contact". Les impératifs sportifs n'empêchent pas d'être lucide.