Rasmussen a failli rejoindre Contador

  • A
  • A
Rasmussen a failli rejoindre Contador
@ REUTERS
Partagez sur :

CYCLISME - Le Danois, exclu du Tour 2007, a failli courir aux côtés de Contador à la Saxo Bank.

Michael Rasmussen, leader du Tour 2007 exclu pour défaut de localisation, en coéquipier de luxe d'Alberto Contador, vainqueur du Tour 2010 en pointillés après un contrôle positif au clenbutérol : cela a failli se faire. Dans un article qui lui est consacré, mardi, dans L'Equipe, le Danois avoue que son transfert au sein de l'équipe Saxo Bank était en très bonne voie lors de l'hiver 2010-11.

"C'est dommage car j'aurais sûrement été très utile à Contador dans les Alpes, où il était très isolé (sur le Tour de France 2011 ndlr)", explique celui que l'on a surnommé "chicken" en raison de ses cuisses très fines. "Quelqu'un en haut lieu s'est opposé à mon transfert."

Un équipier nommé Schumacher

Ce "quelqu'un" en question a peut-être estimé que l'arrivée de Rasmussen au sein de la Saxo Bank n'était peut-être pas le meilleur moyen de soutenir Contador, empêtré dans une bataille juridique avec les organes du cyclisme et du sport mondial depuis son contrôle positif au clenbutérol lors d'un jour de repos sur le Tour de France 2010.

Pourtant, de l'aveu de Rasmussen, les deux hommes s'entendent bien. "Avec Alberto, nous avons un bon rapport", explique le Danois, qui a participé la semaine dernière au Tour de San Luis, en Argentine. "D'ailleurs, ici, c'est lui qui est venu me saluer dans le peloton." En revanche, Rasmussen garde une dent contre son ancienne équipe, la Rabobank, qui l'avait exclu du Tour pour s'être soustrait à des contrôles antidopage alors qu'il portait le Maillot Jaune.

Agé de 37 ans, le double meilleur grimpeur du Tour (2005 et 2006), qui n'a toujours pas digéré de ne pas avoir remporté l'édition 2007, porte actuellement les couleurs de l'équipe Christina Watches. Il y a pour équipier l'Allemand Stefan Schumacher, de retour de suspension après plusieurs contrôles positifs à l'EPO Cera. Entre gens de bonne compagnie...