Quand Zidane susurrait La Marseillaise

  • A
  • A
Quand Zidane susurrait La Marseillaise
@ Capture d'écran Youtube
Partagez sur :

VIDEO - Benzema a pris comme exemple Zidane et Platini comme joueurs qui ne chantaient pas.

Mardi, Karim Benzema a affirmé qu'il n'entendait pas se mettre à chanter La Marseillaise avant les matches de l'équipe de France. L'attaquant du Real Madrid a alors pris deux exemples marquants de joueurs qui ne la chantaient pas systématiquement, deux icônes du football français et deux n°10 légendaires, Zinédine Zidane et Michel Platini.

"J’aime bien l’équipe de France, c’est un rêve d’y jouer mais on ne va pas me forcer à chanter La Marseillaise. Je peux aussi prendre l’exemple de Zidane, qui ne la chantait pas forcément. Platini le faisait-il ? Non, donc je ne vois pas où est le problème", a insisté Benzema sur RMC. Le visionnage des grands matches de Zidane sous le maillot bleu le confirme. L'ancien meneur de jeu tricolore ne la chantait pas forcément. Mais, en Coupe du monde, il arrivait à "Zizou" de desserrer la mâchoire comme ce fut le cas lors de son "jour de gloire", le 12 juillet 1998. 

Zidane susurre la Marseillaise avant France-Brésil :

Sur ces images, on constate également que Michel Platini, co-organisateur du Mondial, se tient stoïque, sans chanter, dans la tribune présidentielle, aux côtés de Jacques Chirac. Pour autant, Platini raconte dans son autobiographie publiée à la fin de sa carrière, en 1987, qu'il lui est arrivé de murmurer La Marseillaise avant un match face à la Bulgarie, en 1977, en qualifications pour le Mondial 1978, "tellement l'émotion était forte". A la décharge de Benzema, il n'a pas encore disputé de matches très importants avec les Bleus... 

Platini a déjà murmuré la Marseillaise :

Des matches importants avec les Bleus, Frédéric Michalak, lui, en a déjà disputé. Pourquoi Michalak ? Tout simplement parce que l'ouvreur du RC Toulon, 64 sélections avec le XV de France, ne chante pas lui non plus La Marseillaise avant les rencontres. Mais, bizarrement, on ergote beaucoup moins sur Frédéric que sur Karim...