Pires vendu 600.000 euros aux enchères

  • A
  • A
Pires vendu 600.000 euros aux enchères
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Six anciennes stars du foot vont jouer en Inde. Lundi, ils ont été mis aux enchères.

Tout a un prix, même les footballeurs. Et au jeu des enchères, l'Argentin Hernan Crespo a coûté le plus cher, 840.000 dollars (640.000 euros), devant l'Italien Fabio Cannavaro et le Français Robert Pirès. Des enchères assez particulières où les plus grands clubs d'un tout nouveau championnat d'Inde de football ont fait leur marché lundi.

Les enchères, où les enjeux de premier rang étaient de "vieilles gloires" du football international libres de contrat, mettaient aux prises à Calcutta, la capitale de l'Etat du Bengale occidental, les propriétaires des franchises qui vont disputer la première édition de la Premier League Soccer (PLS) indienne. Le tournoi, organisé sur le modèle des Etats-Unis, devrait démarrer le 25 février, pour une saison de sept semaines.

Pires est "vraiment excité" :

Crespo, 36 ans, champion d'Argentine avec River Plate, d'Angleterre avec Chelsea et d'Italie avec l'Inter de Milan, a été le clou des enchères. Pour 640.000 euros, il jouera finalement pour la franchise Barasat. Cannavaro et Pirès, 38 ans l'un et l'autre et tous deux champions du monde, ont été "adjugés" respectivement pour 830.000 et 800.000 dollars à Siliguri et à Howrah.

Derrière le trio de tête, le Nigérian Augustine "Jay Jay" Okocha, 38 ans, est parti pour 550.000 dollars à Durgarpur, et l'Anglais Robbie Fowler, 36 ans, à Calcutta pour 530.000 dollars. Cinq franchises disputeront le tournoi. Elles ont droit chacune à un seul de ce genre de "joueurs-vedettes", et à un maximum de quatre joueurs étrangers.

Des entraîneurs étaient également à "vendre" aux enchères. Howrah a arraché le Portugais Fernando Couto, ancien défenseur de Porto et de la Lazio, pour 240.000 dollars, devant le Nigérian Samson Siasia qui ira pour 210.000 dollars à Durgapur, et l'Anglais Peter Reid, ex-Manchester City, à Calcutta pour 200.000 dollars.