Mourinho, homme de Londres ?

  • A
  • A
Mourinho, homme de Londres ?
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'entraîneur du Real a effectué un voyage à Londres, mardi, pour y trouver une maison.

Il a suffi d'un cliché, repris par le quotidien sportif espagnol AS, pour relancer l'usine à fantasme outre-Manche : José Mourinho de retour en Angleterre. L'entraîneur du Real a été pris en photo à l'aéroport d'Heathrow, mardi soir, alors qu'il quittait Londres pour Madrid. "Back for Mour ?", s'interroge ainsi le Daily Mirror, avec un jeu de mots entre "Mou" (Mourinho) et "More" (plus) pour traduire l'idée d'un retour, cinq ans après son départ de Chelsea.

D'après les informations du quotidien sportif espagnol, le "Special One" aurait passé sa journée de repos dans la capitale anglaise à chercher une maison pour sa famille. Un simple lieu de villégiature ou un point de chute grandeur nature pour la saison prochaine ?

Pour AS, il n'y a pas de suspense. Mourinho, pourtant en passe de décrocher le titre de champion, va quitter l'Espagne en fin de saison pour retrouver l'Angleterre. Pour quelles raisons ? La presse espagnole ne respecte pas son travail, ses joueurs ne lui sont pas assez dévolus, la Premier League lui manque. Pour quelle destination ? Le quotidien espagnol en avance trois. La plus évidente est celle qui mène à Chelsea, où le coach, André Villas-Boas, est sur la sellette après la défaite en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, à Naples.

Chelsea, Tottenham ou Arsenal ?

Entraîneur des Blues entre 2004 et septembre 2007, Mourinho y a laissé un grand souvenir, deux titres de champion et une Coupe d'Angleterre. S'il revenait, il exigerait sans doute du propriétaire Roman Abramovitch les pleins pouvoirs sportifs. La deuxième piste conduit à Tottenham. Le club, riche et ambitieux, pourrait perdre son entraîneur, Harry Redknapp, annoncé à la tête de la sélection anglaise. La dernière option, sans doute la moins probable, serait celle d'Arsenal, si jamais le board se décidait à se séparer d'Arsène Wenger.

Depuis qu'il est arrivé au Real Madrid, Mourinho n'a en tout cas jamais caché sa nostalgie pour le championnat anglais. Ça tombe bien, les tabloids semblent également être très nostalgiques de lui...