Mondial 2014 : Adidas retire des tee-shirts un peu trop "olé-olé"

  • A
  • A
Mondial 2014 : Adidas retire des tee-shirts un peu trop "olé-olé"
@ DR
Partagez sur :

MARKETING - La marque allemande a décidé de retirer de la vente des tee-shirts jugés osés.

"I love Brazil" ("J'adore le Brésil") et "Lookin' to score" ("Cherchant à marquer"). A priori, ces deux expressions, inscrites sur des tee-shirts signés Adidas, sont en parfaite adéquation avec la grande compétition qui s'annonce : la Coupe du monde de football au Brésil.

Sauf que la marque allemande a choisi d'accompagner la première d'un logo représentant un string sur des fesses rebondies et la deuxième d'un dessin d'une jeune femme en maillot de bain avec la baie de Rio en fond. Des choix esthétiques et marketing qui ont fait bondir au Brésil, d'autant que le débat sur le tourisme sexuel pendant le Mondial commence à monter.

Ministre brésilienne du droit des femmes (930x620)

© REUTERS

La ministre des politiques pour les femmes monte au créneau. "Il est inadmissible qu'une multinationale de produits sportifs comme Adidas (...) vende des tee-shirts avec des images et des phrases qui lient le Brésil au tourisme sexuel", a fustigé dans un communiqué la ministre brésilienne des politiques pour les femmes, Eleonora Menicucci. Cette campagne "stimule la prédation sexuelle (...). Elle manque de respect à notre pays et l'agresse en reproduisant un imaginaire que nous nous efforçons sans relâche d'enterrer définitivement."

La reculade d'Adidas. Adidas, qui est l'un des principaux sponsors de la Coupe du monde, a rapidement fait machine arrière. "Adidas suit toujours de près l'opinion de ses consommateurs et partenaires et annonce pour cela que les produits en question ne seront pas mis en vente" a expliqué la marque, qui a pris soin d'apporter une précision d'ordre géographique. "Il est important de souligner qu'il s'agit d'une série limitée qui n'aurait été disponible qu'aux Etats-Unis."



La présidente prend la parole sur Twitter. Cette affaire est visiblement remontée jusqu'aux oreilles de la présidente du Brésil, Dima Rousseff, qui a twitté sur cette problématique du tourisme sexuel. "Le gouvernement va intensifier ses efforts de prévention contre l'exploitation sexuelle des enfants et des adolescents pendant le Carnaval et la Coupe du monde", souligne-t-elle. Le Brésil se prépare à recevoir environ 600.000 touristes étrangers pendant le Mondial. Mardi, le gouvernement a présenté sa campagne annuelle de prévention du Sida, qui prévoit notamment la distribution de 104 millions de préservatifs avant le Mondial.

sur le même sujet, sujet,

SANTÉ - 104 millions de préservatifs distribués avant le Mondial

SONDAGE - Un Français sur cinq voit les Bleus en demi-finales