McIlroy/Wozniacki vs Woods/Vonn

  • A
  • A
McIlroy/Wozniacki vs Woods/Vonn
@ MAXPPP
Partagez sur :

GOLF - Le Masters qui débute jeudi est marqué par le duel McIrloy-Woods. Et par leurs couples.

Wozniacki et McIlroy (930x1240)

© MAXPPP

Tiger Woods, n°1 mondial, et Rory McIlroy, son dauphin, sont deux des grands favoris du Masters d'Augusta, première épreuve du Grand Chelem qui débute jeudi soir, en Georgie. Les deux joueurs ont un autre point commun : ils sont tous les deux les compagnons de deux grandes championnes. Woods a officialisé le mois dernier son aventure avec Lindsey Vonn, championne olympique et multiple championne du monde de ski. Quant à McIlroy, il sort depuis près d'un an et demi maintenant avec Caroline Wozniacki, elle aussi ancienne n°1 mondiale, mais de tennis. Mercredi, à Augusta, la Danoise a confirmé qu'elle maniait mieux la raquette que le club.

Wozniacki envoie une balle dans l'eau :

Wozniacki avait été invitée à taper la petite balle blanche par son compagnon qui, à l'occasion du par 3 qui précède traditionnellement l'ouverture du tournoi, lui avait confié le rôle de caddie.



"J'ai adoré être le caddie de Rory McIrloy aujourd'hui (mercredi) ! Mais bien heureuse de ne plus porter le bleu de chauffe avant un bon bout de temps. Il faisait trop chaud", a ensuite tweeté Wozniacki, qui ne cache pas grand-chose de ses aventures avec son golfeur de petit ami. Agés de 22 (elle) et 23 ans (lui), les deux tourtereaux stars manquent rarement une occasion d'exposer leur amour.

Woods-Vonn-2

Depuis l'officialisation de leur relation, le 18 mars dernier, Vonn, de six ans l'aînée de Wozniacki - elle a 28 ans, Woods 37 - s'est elle faite plus discrète sur ses sentiments vis-à-vis de Woods. Mais elle n'a pas manqué de tweeter "Number 1 !!!!!!!!!!!!!" (avec 13 points d'exclamation, superstitieuse ?) quand son cher (c'est le cas de le dire pour Woods) et tendre a récupéré son trône au classement de la PGA.



Et quelque chose nous dit que la skieuse du Minnesota ne sera pas très loin du "Tigre" si celui-ci venait à enfiler une conquième fois la veste verte, dimanche, à l'issue du Masters d'Augusta.