Licciardi, un faux pénis pour déjouer un contrôle

  • A
  • A
Licciardi, un faux pénis pour déjouer un contrôle
@ DR
Partagez sur :

TRICHERIE - L'italien Devis Licciardi fait l'objet d'une procédure pour avoir triché lors d'un contrôle.

En matière de dopage, il existe un nombre incalculable de tricheries. On pense bien évidemment aux poches d'urines stockées pour déjouer un contrôle. Sur le Tour de France 1978, le Belge Michel Pollentier s'était aussi fait connaître non pas pour avoir endossé le maillot jaune à l'Alpe d'Huez mais pour avoir fraudé lors d'un contrôle urinaire. Il avait été pris par la patrouille après avoir utilisé une poire en caoutchouc (cachée dans le cuissard) remplie d'urine "propre". Samedi dernier, l'Italien Devis Licciardi a été encore plus ingénieux dans la fraude.

Devis Licciardi risque deux ans de suspension

Comme les tests sont de plus en plus draconiens, les tricheurs s'adaptent. Après le championnat d'Italie du 10 kilomètres, samedi dernier, Devis Licciardi a été appelé pour un contrôle urinaire. "J'aimerais être seul", a-t-il alors demandé au contrôleur. Mais selon le récit de la Gazzetta dello Sport, le médecin a trouvé le coureur un peu étrange et a donc décidé de maintenir sa surveillance.

Très rapidement, Devis Licciardi est démasqué. Dans ses sous-vêtements, l'athlète avait caché un faux pénis rempli d'urine "propre". Licciardi devrait être entendu mercredi par un enquêteur du comité olympique italien. Pour cette tricherie, le coureur risque jusqu'à deux ans de suspension.