Les propos racistes de Michaël Llodra

  • A
  • A
Les propos racistes de Michaël Llodra
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Le Français a insulté un groupe de supporters au tournoi d'Indian Wells.

Et un écart de plus pour Michaël Llodra. Très énervé lors de son match au premier tour contre le Letton Ernests Gulbis à Indian Wells, le Français a insulté un petit groupe de supporters asiatiques. "Fucking Chinese", voilà les mots lâchés par le tennisman tricolore. L'ATP a décidé de lui infliger une sanction de 2.500 dollars, soit 1.909 euros pour "obscénité verbale".

Llodra s'en prend à tout le monde

Les propos du Français ont été répercutés sur Twitter par un journaliste assis au bord du court. "La direction du tournoi a appris que Michaël Llodra avait prononcé des propos déplacés à l'attention d'un ou de plusieurs supporters assistant à son match de simple vendredi. Il s'en est également pris verbalement à des ramasseurs de balle et à leur responsable. Son comportement est en infraction avec les règles du circuit mondial ATP. Il a été mis à l'amende et le tournoi a demandé à ce qu'il s'excuse auprès des parties concernées", ont indiqué les organisateurs, dimanche, dans un communiqué.

Llodra, 31 ans, a présenté ses excuses auprès d'un journaliste chinois présent à Indian Wells, qui l'interrogeait sur le sujet. Il est tenant du titre du tournoi de Pékin en double avec le Serbe Nenad Zimonjic. Le Français s'est défendu en expliquant : "j'ai dit ça dans le feu de l'action".

Llodra récidive

En mai déjà à Roland-Garros, Llodra s'était plaint des déplacements intempestifs d'une hôtesse en tribune lors d'un match face au Belge Steve Darcis et avait dit à l'arbitre marocain Mohammed El Jennati : "on n'est pas au souk ici, on ne vend pas des tapis sur un marché". Le Français avait déjà démenti toute intention raciste. "Mohammed est un copain, on rigole ensemble. J'ai l'habitude de lui sortir ça depuis que j'ai fait un tournoi à Casablanca où c'était vraiment le "bordel" !"