Les petites manies des tennismen

  • A
  • A
Les petites manies des tennismen
@ MAXPPP
Partagez sur :

TIC ET TOC - A deux jours du début de Roland-Garros, voici les petits rituels des tennismen.

Faire rebondir plusieurs fois la balle avant le service, ne pas marcher sur les lignes blanches, une main dans les cheveux pour se recoiffer,… Autant de petites habitudes que vous apercevrez chez les joueurs pendant la quinzaine de Roland-Garros. A chacun sa méthode pour évacuer le stress ou la pression d'un grand match. Petit inventaire des tics et toc des fans de la balle jaune.

Nadal, Monsieur toc. Sur terre battue, Rafael Nadal est certainement le meilleur joueur de l'histoire du tennis. Pour gagner, "Rafa" a ses petits secrets : une grosse couverture de terrain, un bon lift et une bonne dose de superstition. Et vas-y que je balaie la ligne de fond de court avec mon pied. Trois balles (pas une de plus, sinon ça porte malheur) sur la raquette avant chaque service. Aux changements de côté, l'Espagnol prend grand soin de replacer ses bouteilles d'eau dans le bon sens. Avant chaque service, il remonte toujours ses chaussettes. Ni trop haut ni trop bas. Et le geste qui tue pour parachever le rituel : la main au short, histoire de réajuster l'ensemble.

Nadal-2

Djokovic, Monsieur rebond. Si vous jouez un jour contre le n°1 mondial (il y a peu de chances mais sait-on jamais), prévoyez votre après-midi. Novak Djokovic prend toujours beaucoup de temps avant de servir. Un, deux, trois… 24 rebonds ! Le Serbe a d'ailleurs écopé d'avertissements pour dépassement de temps entre deux échanges à plusieurs reprises dans sa carrière. Il s'est aussi mis à dos de nombreux joueurs du circuit.

Djokovic

Sharapova, un problème de cheveux. Là aussi, le petit tic peut parfois énerver la joueuse d'en face. Comme Mary Pierce, la Russe Maria Sharapova est atteinte du syndrome de la mèche persistante. Avant chaque service, la n°2 mondiale ne peut s'empêcher de coincer ses petits cheveux derrière son oreille.

Sharapova

Bartoli ou la manie des moulinets. Dans les superstitions les plus absurdes, la Française Marion Bartoli n'est pas loin de décrocher la palme. Quand son adversaire est au service, elle prend le temps de faire et refaire coups droits et revers à vide. Pour s'entraîner ? Oui certainement. Mais aussi beaucoup par superstition.

Bartoli

Bien sûr, cette liste n'est pas exhaustive. On vous a épargné la manie de Richard Gasquet, qui fait tourner sa raquette plusieurs fois en retour de service. On a aussi décidé de laisser tranquille le jeune retraité Andy Roddick et ses petits problèmes de casquette, les colliers de Marat Safin qui s'emmêlent tout le temps, le bandana d'Arnaud Clément qui ne tient pas en place, etc.

>>> A LIRE : Monfils-Berdych, un choc d'entrée