Les étranges excuses de Michaël Llodra

  • A
  • A
Les étranges excuses de Michaël Llodra
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Le Français a été très maladroit pour expliquer son dérapage à Indian Wells.

Vendredi dernier, Michaël Llodra a perdu les pédales sur le court, lors du premier tour d'Indian Wells contre Ernests Gulbis. Très remonté, il a insulté une spectatrice d'origine coréenne qui supportait le Letton. Après avoir écopé d'une amende de 1.900 euros pour "insulte et obscénité", le Français a tenté d'expliquer le "Fucking Chinese", lâché sur le court.

"Je pourrais faire l'amour à une chinoise"

Dans une interview accordée au New York Times, Michaël Llodra a expliqué que ses "propos ne visaient pas la Chine". Et de poursuivre : "j'adore les Chinois. Je pourrais tout à fait faire l'amour à une Chinoise". Des excuses qui n'ont pas vraiment convaincu la jeune femme insultée. Alex Lee Barlow (c'est son nom) a estimé, pour sa part, que le tennisman devrait être "suspendu pour les trois prochains tournois. L’argent ne représente rien pour lui". 

Le Français n'en est pas à son premier dérapage sur un court de tennis. En mai dernier à Roland-Garros, Llodra s'était énervé contre un arbitre marocain. Furieux des déplacements intempestifs d'une hôtesse en tribune, il avait lâché : "on n'est pas au souk ici, on ne vend pas des tapis sur un marché".