Le pari incroyable de Felix Baumgartner

  • A
  • A
Le pari incroyable de Felix Baumgartner
@ REUTERS
Partagez sur :

VIDÉO - Le parachutiste de l'extrême va tenter de franchir le mur du son en chute libre.

Inconscient, avant-gardiste, cascadeur… L'incroyable pari de Felix Baumgartner est extrêmement commenté depuis quelques jours. Cet Autrichien de 43 ans va tenter de franchir le mur du son en chute libre, mardi au-dessus du Nouveau-Mexique (à 14h). Alain Cirou, le consultant scientifique d'Europe 1 et directeur de la rédaction Ciel et Espace, nous détaille les contours de ce possible exploit et les risques. 

Mis à jour : La tentative a été une nouvelle fois ajournée en raison de vents trop forts. "La mission est ajournée en raison de vents violents", rendant l'expérience "trop risquée", ont précisé les organisateurs, ajoutant que la tentative ne pourrait avoir lieu plus tard mardi, la "fenêtre" de décollage étant passée.

Le saut est retransmis en direct et le compte à rebours a déjà commencé…

Felix-Baumgartner-2

La hauteur du saut. Felix Baumgartner sera transporté dans une capsule attachée à un immense ballon en hélium (plus haut que la Tour Eiffel une fois gonflé), à l'altitude record de 36.576 mètres. Pour vous donner un ordre d'idée de cette hauteur hallucinante, c'est tout simplement trois fois plus haut qu’un avion long-courrier. L'ascension devrait durer de deux à trois heures. Le saut, lui, devrait durer cinq minutes avant qu'il ouvre son parachute à 1.500 mètres.

La vitesse d'une balle. Là aussi, essayons d'être très précis. La vitesse du mur du son est de 1.227,6 km/h. S'il l'atteint, il ira aussi vite qu'une balle de pistolet ! "Il tentera de passer cette vitesse très rapidement dans son saut", avance Alain Cirou. "Plus on est haut et moins on est freiné car il y a moins de particules d'air". En gros, on sera fixé très vite sur sa performance.

Felix Baumgartner a déjà sauté à près de 30 km pour un test :

La météo, élément essentiel. Sa tentative, initialement prévue lundi, a été repoussée d'une journée en raison des conditions météorologiques, et notamment de températures trop froides et d'un vent trop fort dans la région de Roswell, où se tient l'expérience. "Felix Baumgartner doit monter à plus de 36 km d'altitude. Sa capsule est accrochée à un immense ballon d'hélium. Il ne faut donc pas que le ballon soit trop chahuté dans les airs", explique Alain Cirou.

Felix-Baumgartner-3

L'équipement d'un astronaute. Là aussi, tout est étudié au millimètre. "Felix Baumgartner sera équipé d'une combinaison d'astronaute, une combinaison multicouches essentielle pour l'isolation thermique", détaille Alain Cirou. "Il sera également équipé d'un système de refroidissement car sa combinaison va chauffer énormément en rentrant dans l'air à cette vitesse. Enfin, il aura système d'oxygène car on ne respire pas à cette altitude". Selon le responsable médical de la mission, le professeur Jonathan Clark, ce saut va permettre de "développer des procédures de survie à très haute altitude et dans des situations d'accélération extrême", qui amélioreront la sécurité des astronautes et des éventuels futurs touristes de l'espace.

Les records qu'il vise. Il espère battre une série de records, parmi lesquels le saut le plus haut (plus de trois fois l'altitude moyenne d'un avion de ligne). Le record est détenu depuis 1960 par un ancien colonel de l'aviation américaine, Joe Kittinger, qui, à partir d'un ballon gonflé à l'hélium, avait sauté de 31.333 m. Felix Baumgartner espère également battre le record de la vitesse la plus rapide atteinte par un être humain en chute libre. Base jumper confirmé, l'Autrichien n'en est pas à son premier saut. Il a déjà battu de nombreux records comme celui du saut le plus haut en parachute depuis un immeuble ou depuis le Viaduc de Millau.

Felix Baumgartner a déjà battu de nombreux records :

Quels sont les risques ? Cet incroyable pari n'est pas sans danger. Mais Alain Cirou minimise tout de suite les risques. "Il s'est énormément préparé. Il a sauté à deux reprises très haut (en mars et juillet dernier, Felix Baumgartner a sauté à 21.600 m et à 29.456 m). C'est quelqu'un qui a une énorme expérience des sauts en haute altitude et sa condition physique est impeccable". "Il devra maîtriser sa trajectoire et sa vitesse", poursuit-il. "Et même s'il y a toujours une fenêtre d'incertitude puisque jamais personne n'est allé aussi vite, la part de risque est réduite par sa très grande expérience".