Le foot brésilien est malade

  • A
  • A
Le foot brésilien est malade
@ REUTERS
Partagez sur :

COUPE DU MONDE - Le président de la Fédération, accusé de corruption, s'est mis en congé maladie.

A deux ans de la Coupe du monde, le foot brésilien a la fièvre. Jeudi, le ministère des sports a accepté les excuses de la Fifa, dont le secrétaire général, le Français Jérôme Valcke, avait critiqué les retards dans l'organisation du Mondial. Quelques heures plus tard, le patron de la Fédération brésilienne de football (CBF), Ricardo Teixeira, soupçonné par le parquet de Rio de Janeiro "de transfert illégal de fonds et de blanchiment d'argent", a décidé... de se mettre en congé maladie !

"Quand la santé ne va pas bien, il faut en prendre soin. Il a demandé un congé maladie", a dit le président de la Fédération pauliste, Marco Polo Del Nero, cité par le site G1 du groupe Globo. Teixeira doit être remplacé par le vice-président de la CBF, José Maria Marin, 79 ans, ex-gouverneur de l'Etat de Sao Paulo. Cette prise de distance n'est pas une surprise tant les derniers jours ont été difficiles pour le patron de la CBF, ébranlé par les révélations de la BBC. La chaîne publique britannique a affirmé qu'il avait reçu environ 9,5 millions de dollars de pots de vin (7,2 millions d'euros au taux de conversion actuel) entre 1992 et 1997 de la part de l'agence marketing International Sports and Leisure, qui gérait les droits des Coupes du monde avant de disparaître en 2001.

Ex-gendre de Joao Havelange

Ce congé maladie constitue davantage l'ébauche d'une "sortie stratégique" pour la presse brésilienne, qui souligne l'isolement du président de la CBF, critiqué à la fois par le gouvernement brésilien mais également par la Fifa. "Avec les portes fermées à Brasilia et à Zurich, il est également en butte aux huées de supporters brésiliens dans les stades qu'il ne fréquente pas", avait commenté le journaliste brésilien Juka Kfouri, la semaine dernière, sur la radio CBN.

Des fans manifestent contre Teixeira (930x620)

© REUTERS

Mis en congé, Teixeira n'a pas encore démissionné et semble vouloir s'accrocher à un poste qu'il occupe sans interruption depuis... 1989. Sous sa présidence, la Seleçao a été sacré deux fois championne du monde, en 1994 et 2002, et a également atteint une fois la finale, en 1998, face à la France. L'organisation de la compétition à domicile est censée être la consécration de son quart de siècle de règne. A noter que Teixeira est l'ex-gendre de Joao Havelange, qui fut pendant 17 ans président de la CBF (de 1958 à 1975) puis l'omnipotent président de la Fifa pendant... 24 ans, entre 1974 et 1998.