Le faux pénis de Mike Tyson

  • A
  • A
Le faux pénis de Mike Tyson
Mike Tyson : "J’ai utilisé un 'pisseur', un faux pénis dans lequel on mettait de l’urine propre".@ REUTERS
Partagez sur :

CONFESSIONS - L’ancien boxeur Mike Tyson a confié avoir consommé de la cocaïne et la marijuana durant sa carrière.

L'info. A la retraite depuis 2005, le sulfureux boxeur américain Mike Tyson confie dans son autobiographie The Undisputed Truth - La vérité et rien d’autres, parue le 12 novembre - avoir pris des substances illicites durant ses combats, notamment de la cocaïne et de la marijuana. Et ce n’est pas tout puisque "Iron Mike" dit également avoir utilisé des méthodes "artisanales" pour éviter les contrôles à la fin de ses combats…

Faux pénis. C’est LA révélation qui fait le plus sourire lorsqu’on feuillette la biographie du puncheur de Brooklyn. Très régulièrement sous l’emprise de la cocaïne et de la marijuana - il fumait "un joint" avant ses combats -, Tyson a trouvé la parade pour éviter les contrôles antidopage. "J’ai utilisé un 'pisseur', un faux pénis dans lequel on mettait de l’urine propre pour passer les contrôles antidrogue".

Mike-Tyson

© DR

Un stratagème mis en place lors de son combat en 2000 face à l’Italo-américain Lou Savarese, à Glasgow, combat remporté 38 secondes après la cloche. Mais la supercherie n’a duré qu’un temps et Mike Tyson s’est fait rattraper par la patrouille quelques mois plus tard. Contrôlé positif au cannabis à Détroit, face à Andrew Golota, il écopa d’une amende de 200.000 dollars. Une addiction pour la drogue et l’alcool qu’il explique ainsi dans son autobiographie : "l’histoire de la guerre est liée à l’histoire de la drogue. Chaque grand général et combattant au début étaient sous l’emprise de stupéfiants".

L’altercation avec Lewis, l’oreille d’Holyfield. Mike Tyson revient également sur d’autres événements incongrus de sa carrière. Et notamment cette fameuse conférence de presse d’avant-match face au Britannique Lennox Lewis, où la rencontre entre les deux poids lourds s’était terminée en pugilat. Encore sous l’emprise de la cocaïne, "Kid Dynamite" confie avoir "perdu la tête" à la vue de son adversaire. "Je l’ai regardé et je voulais cogner cet enfoiré", explique-t-il.

L’attaque de Tyson sur Lewis :

Tyson revient aussi sur ce qui restera peut-être le geste le plus improbable de l’histoire de la boxe, son fameux "arrachage" d’oreille d’Evander Holyfield en 1997, au MGM Grand Arena de Las Vegas. "Je voulais le tuer", reconnaît-il, expliquant qu’il a perdu le contrôle à force des coups de tête donnés par son adversaire. "N'importe qui peut témoigner que ce coup de boule était volontaire", affirme-t-il dans son autobiographie. "J'étais furieux. Je suis un soldat indiscipliné, j'ai perdu mon sang-froid. Du coup, je l'ai mordu à l'oreille".

Tyson arrache un bout d'oreille d'Holyfield :

Huit ans après son dernier combat, Mike Tyson a troqué les rings pour les planches de théâtre, avec son one-man showThe Undisputed truth, qui a connu un certain succès. Son livre éponyme sortira en France le 25 novembre prochain.