La Juve tient à sa troisième étoile

  • A
  • A
La Juve tient à sa troisième étoile
@ Montage juventus.com/REUTERS
Partagez sur :

FOOT - La Juventus n'a toujours pas digéré que les titres de 2005 et 2006 lui aient été retirés.

La Juventus Turin ne fait pas dans la demi-mesure. Dimanche, les bouteilles de champagne débouchées après la victoire à Cagliari (2-0) portaient le nombre 30. Mercredi, sur son site Internet, la Vieille Dame a posté une photo de son siège avec un drapeau, sur lequel apparaît le nombre 30. Sur son catalogue en ligne, on peut commander le maillot du club avec, dans le dos, la mention "sur le terrain" et le nombre 30.

Trente, c'est le nombre de titres que la Juve prétend avoir gagné "sur le terrain", donc. Car, deux de ses 30 titres, conquis en 2005 et 2006, lui ont été enlevés en raison de sa condamnation par la justice sportive dans l'affaire du "Calciopoli", où la Juve a été reconnue coupable d'avoir choisi et influencé des arbitres.

Une "surprise" sur le maillot dimanche

Qu'importe, pour la Juve, ses supporters et même ses dirigeants, ce titre acquis au bout d'une saison jusqu'ici parfaite (aucune défaite) est bien le trentième. Et le président Andrea Agnelli d'annoncer une "surprise" sur le maillot des Bianconeri lors du dernier match de championnat, dimanche prochain, face à l'Atalanta Bergame : une troisième étoile, chaque étoile symbolisant dix titres de champion.

"Si le problème se pose, alors la Fédération donnera sa réponse, dans le respect des règles et de l'histoire de tous les clubs", a déclaré le président de la Fédération italienne de football (FIGC), Giancarlo Abete. Pour contourner la règle et éviter les foudres de la FIGC, la Juve pourrait intégrer cette troisième étoile au blason du club...

Le tifo des supporters de l'OM en 2010

Plus que le titre de 2005, qui n'a pas été attribué, les supporters de la Juve voient d'un très mauvais œil l'attribution de celui de 2006 à l'Inter Milan, accusée en 2011 d'avoir participé à ce "calciopoli" mais protégée par la prescription des faits. "C'est le 30e titre sur le terrain", a déclaré le directeur sportif du club, Giuseppe Marotta, dimanche soir.

OM-Grenoble en 2010 (930x620)

© MAXPPP

Sacré une nouvelle fois avec la Juve, Del Piero a, lui, expliqué que "l'étoile était dans notre coeur" et que, sur le terrain, "nous avons gagné ces scudetti". Ce débat, qui tourne autour d'une supposée spoliation de trophées, ressemble à ce qui s'était passé à Marseille lors de la célébration du titre de champion en mai 2010. Face à Grenoble, les spectateurs du Vélodrome avaient réalisé un tifo avec le chiffre 11, comme 11 titres (photo). Or, ce n'était officiellement que le 9e, celui de 1929 ayant été conquis avant l'ère professionnel et celui de 1993 leur ayant été retiré suite à l'affaire VA-OM.